Warzone : le sniper le plus puissant devient vraiment OP grâce à une nouvelle astuce pour des wallhacks légaux

Résumé :

  • La MORS est actuellement la meilleure et la plus puissante des snipers dans Warzone, devenue encore plus forte grâce à un « truc ».
  • Elle est une railgun, pas une sniper traditionnelle, capable de tirer à travers les murs, offrant des kills qui semblent injustes.
  • La fonction de ping, en combinaison avec les capacités uniques de la MORS, permet de suivre et d’éliminer des ennemis cachés.
  • Des réactions mitigées de la communauté : certains joueurs appellent à un nerf urgent de la MORS, tandis que d’autres se réjouissent de sa puissance.
  • Même après une mise à jour, la MORS a été rendue encore plus précise, suscitant des discussions sur son équilibre dans le jeu.

La MORS : L’arme qui change la donne dans Warzone

La MORS est la sniper la plus en vogue dans Warzone, révélée au cours de la saison 3. Ce nouveau fusil de précision s’est rapidement classé à la quatrième place du Meta Ranking en avril 2024, grâce à un « truc » permettant de tirer sur des ennemis normalement à l’abri, mettant la communauté en émoi quant à sa légitimité en tant que bug ou caractéristique du jeu.

Un atout controversé dans Warzone

Des One Shots légaux avec des wallhacks : Grâce à la fonction de ping, il est possible de marquer armes, portes, ou ennemis pour toute l’équipe, rendant ces derniers visibles en temps réel, même en mouvement ou à couvert. Une fonctionnalité existante depuis des années, mais l’introduction de la MORS a changé la donne.

  • Le ping, associé à la fonction unique de la MORS, permet de suivre et éliminer des cibles autrement intouchables, chargeant un tir pour une élimination instantanée.
  • Contrairement aux snipers traditionnels, la MORS fonctionne comme une railgun, lançant une charge qui élimine instantanément l’adversaire.
  • Sa capacité à pénétrer les murs, portes, et autres couvertures résulte en des kills perçus comme injustes par la communauté.

« Le ping », considéré comme une fonctionnalité essentielle pour tout shooter moderne, et son absence rendrait le jeu nettement moins appréciable, selon notre rédacteur.

La MORS : Une sniper rendue « invincible » par un stratagème

Une sniper impopulaire : Vidéo à l’appui, nous voyons Symfuhny, renommé pour ses tricks shots et son aim précis, mais théoriquement, même un joueur moyen avec un partenaire pour le ping et la MORS pourrait réussir de telles prouesses.

  • Le site renommé de ‘Call of Duty’, Charlieintel, a titré « Ping en temps réel + MORS = invincible« , rappelant que des armes comme l’AS VAL avaient autrefois bénéficié d’une mécanique similaire.
  • « Des clips comme ceux-ci me rendent vraiment heureux de ne plus jouer à COD depuis des mois« , s’exprime urfuturestpdad sur X/Twitter.
  • Jon_zillman attribue à cela la fuite des joueurs : « C’est pour cela que la base de joueurs s’érode. Des armes pouvant littéralement tirer à travers tout et n’importe quoi sans restrictions. »
  • Symfuhny, souvent accusé de triche, porte ironiquement le titre de « professionnel du bot« , se demandant combien de fois il a été reporté pour triche.

Un nerf pour la MORS ? Si la MORS doit réellement traverser presque tous les obstacles comme dans du beurre ou si c’est un bug reste à débattre. Son descriptif mentionne une « haute capacité de pénétration« , mais beaucoup pensent que même sans cet avantage, ce fusil de précision surpasserait déjà largement ses concurrents.

Annoncée dans les notes de mise à jour de Warzone, la MORS y figure, mais loin d’être affaiblie, elle a été rendue encore plus précise, suite à la correction d’un bug de visée.

En tant qu’expert en jeux vidéo, je tiens à souligner l’importance de maintenir un équilibre entre les armes dans un jeu, pour garantir une expérience de jeu équitable et compétitive. L’introduction de la MORS dans Warzone a indéniablement bouleversé le méta, offrant à certains joueurs un avantage significatif, qui pourrait être perçu comme injuste. Toutefois, il est aussi crucial de reconnaître l’aspect innovant et le renouvellement du gameplay qu’apporte de telles mécaniques. Alors que la communauté semble divisée, il reste à voir comment les développeurs répondront à ces préoccupations. La rétention et l’engagement des joueurs passent par l’écoute et l’adaptation constante. Dans cet esprit, le nerf ou l’ajustement de la MORS pourrait être une étape nécessaire pour rétablir l’équilibre dans Warzone.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis