Stoltenberg salue la Turquie, qui venge l’explosion par une frappe aérienne de grande envergure

Mise à jour 06.14 :

La Turquie déclare avoir mené des frappes aériennes dans le nord de l’Irak. Elles visaient l’armée rebelle kurde PKK et 20 cibles ont été détruites.

Selon le ministère turc de la défense, « un grand nombre de terroristes » ont été tués dans les attaques, rapporte dpa.

Cet attentat fait suite à un attentat à la bombe perpétré plus tôt dans la journée de dimanche contre un bâtiment du ministère de l’intérieur à Ankara, la capitale.

Le ministère turc de l’intérieur a déclaré dimanche soir, selon les médias d’État turcs, que l’un des attaquants appartenait au PKK.

Les frappes aériennes dans le nord de l’Irak visaient les bases du PKK à Gara, Hakurk, Metina et Qandil.

Le président Recep Tayyip Erdogan a condamné l’attaque dans un discours prononcé lors de l’ouverture du parlement dimanche.

« Ceux qui menacent la paix et la sécurité des citoyens n’ont pas atteint leur but. Ils ne l’atteindront jamais », a-t-il déclaré.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a revendiqué l’attentat à la bombe. L’organisation figure sur la liste des organisations terroristes de l’UE

« Un acte de sacrifice a été perpétré contre le ministère turc de l’intérieur par une équipe de notre brigade immortelle », a déclaré le PKK à l’agence de presse ANF, proche du mouvement kurde.

Deux assaillants ont été tués dans l’opération.

Jusqu’à récemment, la Suède était accusée par la Turquie d’abriter des terroristes du PKK.

Cette situation a largement contribué au fait que la Turquie, pays membre de l’OTAN, n’a pas encore reconnu la Suède comme nouveau membre de l’alliance. Pour devenir membre, il faut l’accord de tous les pays de l’OTAN.

Erdogan a promis lors d’une réunion de l’OTAN cet été que le parlement d’Ankara approuverait l’adhésion de la Suède en octobre.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, exprime la solidarité de l’alliance de défense avec la Turquie après l’attentat de dimanche.

« L’OTAN est solidaire de la Turquie dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *