L’Allemagne consacrera 2 % de son PIB à la défense à partir de l’année prochaine

Dans toute l’Europe, un réarmement complet est en cours pour atteindre l’objectif de l’OTAN de consacrer deux pour cent du produit intérieur brut (PIB) à la défense. Cela s’applique également à l’Allemagne, qui atteindra l’objectif de l’OTAN à partir de 2024. C’est ce qu’a déclaré le chancelier allemand Olaf Scholz.

L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, jeudi à Berlin.

« La Bundeswehr (la défense allemande, ndlr) doit être financée de manière adéquate. Au sein de l’OTAN, nous avons convenu de consacrer deux pour cent du produit intérieur brut à la défense. L’Allemagne atteindra cet objectif dès l’année prochaine », a déclaré Olaf Scholz.

Selon Stoltenberg, le réarmement de l’Allemagne contribuera à renforcer la capacité de défense de l’OTAN.

« L’Allemagne réalise des investissements historiques dans le domaine de la défense. La décision d’investir deux pour cent du PIB dans la défense à partir de l’année prochaine est importante pour tous les alliés. Et pour l’ensemble de l’alliance », a déclaré Jens Stoltenberg.

Il estime que si l’Allemagne et d’autres pays de l’OTAN maintiennent le niveau financier de leur défense à l’avenir, cela changera la donne pour la défense commune.

Les alliés critiquent le travail du Danemark pour atteindre ses objectifs

Le Danemark s’efforce également d’atteindre l’objectif fixé. Mardi, le ministre des finances Nicolai Wammen (S) a présenté le plan 2030 du gouvernement. Le gouvernement allouera 4,9 milliards de couronnes danoises supplémentaires à la défense danoise. Selon le gouvernement, cela permettra au Danemark d’atteindre en permanence l’objectif de l’OTAN selon lequel un État membre doit consacrer deux pour cent de son produit intérieur brut à la défense.

Le gouvernement va également augmenter le Fonds pour l’Ukraine. Il s’agit d’un fonds d’un milliard de dollars qui a été présenté par une large majorité des partis du Parlement danois le 15 mars de cette année. Il a pour but de financer le soutien militaire à l’Ukraine. Selon le plan 2030, le Fonds pour l’Ukraine recevra 23,5 milliards de DKK supplémentaires, dont 10,5 milliards en 2025, 7,4 milliards en 2026 et 5,6 milliards en 2027.

« Avec l’augmentation du cadre de défense et du Fonds pour l’Ukraine, le Danemark sera à la hauteur de sa responsabilité d’aider l’Ukraine et nous respecterons nos engagements envers nos alliés de l’OTAN d’atteindre deux pour cent du PIB jusqu’en 2030. Il s’agit d’un investissement important dans la sécurité du Danemark et de l’Europe », a déclaré M. Wammen mardi.

Selon DR, les pays de l’OTAN, la Finlande, l’Estonie et la Lituanie, estiment que l’aide à l’Ukraine ne devrait pas être comptabilisée dans les deux pour cent.

Cependant, Jens Stoltenberg a déjà déclaré que certains types d’aide à l’Ukraine pouvaient être comptabilisés dans les deux pour cent. Mais il n’a pas commenté le plan concret du gouvernement.

« Les pays de l’OTAN se sont mis d’accord sur des règles détaillées concernant le calcul des deux pour cent. L’aide à l’Ukraine est prise en compte, mais pas toute l’aide. Certaines formes d’aide ne sont pas prises en compte », a déclaré Jens Stoltenberg lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères à Oslo fin septembre.

Selon DR, si le Danemark ne comptabilise pas les dons à l’Ukraine dans les comptes de l’OTAN, il n’atteindra pas l’objectif de l’OTAN de dépenser au moins deux pour cent du PIB avant 2029.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *