Un homme en tenue de combat est arrêté après une fusillade dans une université néerlandaise

La police de la ville portuaire néerlandaise de Rotterdam a arrêté un homme soupçonné d’être à l’origine de deux fusillades jeudi après-midi.

C’est ce que rapporte le média néerlandais NU.nl.

Plus tôt dans l’après-midi de jeudi, la police de Rotterdam a indiqué sur X, anciennement Twitter, que deux fusillades avaient eu lieu dans la ville.

L’une d’elles aurait eu lieu dans une salle de classe du centre médical de l’université Erasmus, qui sert à la fois d’université et d’hôpital.

Le second aurait eu lieu dans une maison de la ville.

De nombreuses informations non confirmées circulent dans les médias néerlandais ce jeudi après-midi. On parle de deux et trois blessés dans les fusillades.

L’auteur présumé a été décrit par la police avant son arrestation.

« L’auteur de l’attentat est probablement sur une moto. Il porte des vêtements de combat, est grand, a des cheveux noirs, a une vingtaine d’années, a un sac à dos et des écouteurs et porte une arme de poing. Appelez le 112 si vous le voyez », a déclaré M. X.

Les journaux néerlandais De Gelderlander et De Telegraaf ont rapporté des scènes chaotiques à l’extérieur du centre médical de l’université Erasmus. Une vidéo montre plusieurs personnes quittant le centre les mains au-dessus de la tête.

NU.nl écrit que trois personnes ont été blessées dans la fusillade. Deux d’entre elles auraient été touchées à leur domicile, tandis qu’une troisième aurait été touchée à l’université.

La gravité des blessures n’est pas connue dans l’immédiat.

L’agence de presse néerlandaise NOS fait état d’un incendie à la fois dans la résidence où des coups de feu auraient été tirés et à l’hôpital.

La police n’a donné aucune information sur le motif présumé de la fusillade.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis