Poutine reçoit une invitation du Brésil pour le G20, mais il risque d’être arrêté

Le président russe Vladimir Poutine est invité au sommet du G20 qui se tiendra l’année prochaine à Rio de Janeiro, au Brésil.

Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a fait cette déclaration lundi lors d’une visite à Berlin, selon l’agence de presse Reuters.

Il y a cependant un « mais » assez important.

Le président brésilien ne peut pas garantir que Poutine ne sera pas arrêté à la suite d’un mandat d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI).

« Sera-t-il arrêté à son arrivée ? Peut-être, peut-être pas », a déclaré Lula, selon l’agence de presse.

« Le pouvoir judiciaire décidera », poursuit Lula.

La CPI a accusé Poutine de déportations illégales d’enfants en Ukraine.

Alors que les États-Unis et la Russie n’ont pas adhéré au Statut de Rome, qui est le fondement juridique de la CPI, le Brésil l’a fait.

Le Brésil s’attend donc à ce que le président russe soit arrêté s’il entre dans le pays.

Poutine a rarement quitté la Russie depuis l’invasion de l’Ukraine en février 2022.

Le G20 se tiendra en novembre de l’année prochaine. Le Groupe des Vingt – ou G20 – est composé de 19 des principales économies industrialisées du monde et de l’UE. La Russie en fait également partie.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis