Les manifestations se poursuivent à Belgrade : le président refuse de démissionner

Des dizaines de milliers de manifestants sont de nouveau descendus dans les rues de Belgrade samedi, pour la cinquième fois en un mois, afin de manifester leur mécontentement face aux fusillades de masse qui ont eu lieu en Serbie.

C’est ce que rapporte l’agence de presse AP.

Le président du pays, Aleksandar Vucic, a nié toute responsabilité dans les incidents meurtriers et a ignoré les appels à la démission lancés par les manifestants.

La foule a défilé dans la capitale du pays en scandant des slogans négatifs à l’encontre du président. Ils ont également envoyé un ballon en l’air avec les mots « Vucic, va-t’en », écrit AP.

Ce sont les étudiants qui ont mené les manifestations avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « La Serbie contre la violence ».

Les manifestants ont demandé la démission de plusieurs membres du gouvernement du pays, ainsi que la suspension des licences de diffusion de plusieurs chaînes de télévision.

Selon les manifestants, les chaînes de télévision encouragent la violence et glorifient les criminels.

Les fusillades ont eu lieu il y a environ un mois.

Lors de l’une d’entre elles, un adolescent a tué huit élèves et un agent de sécurité dans une école.

Deux jours plus tard, un jeune homme de 21 ans a tué huit personnes à l’extérieur de Belgrade.

Avec 39 armes pour 100 habitants, selon le Small Arms Survey Group, la Serbie est l’un des pays au monde où le taux de possession d’armes à feu par la population civile est le plus élevé. C’est ce qu’indique l’agence de presse Reuters.

Selon AP, des journalistes indépendants ont également rapporté que des groupes ultranationalistes ont pris part aux manifestations de samedi.

Des analystes ont déclaré que ces groupes avaient des liens étroits avec les services de renseignement serbes, selon AP.

Des rapports indiquent que des ultra-nationalistes ont attaqué un journaliste étranger.

De nouvelles manifestations sont prévues la semaine prochaine. Le mécontentement des manifestants pourrait s’avérer être le plus grand défi pour Aleksandar Vucic au cours de ses 11 années au pouvoir, rapporte AP.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis