Les habitants d’une île flottante sont bloqués par la sécheresse en Amazonie

La vie a été suspendue pour un certain nombre d’habitants d’îles flottantes bloqués par une grave sécheresse dans la forêt amazonienne brésilienne.

Les bateaux à moteur normalement utilisés pour transporter les provisions vers l’île ont maintenant chaviré dans une énorme flaque de boue au lac Puraquequara, situé près du confluent du Rio Negro et du Solimões, qui forment ensemble le fleuve Amazone.

Cette situation a également compliqué la vie des commerçants locaux, pour qui les touristes représentent une part importante de leur activité.

« Nos commerces n’ont pas de clients. Nous sommes isolés – les bateaux ne peuvent ni entrer ni sortir du lac », explique Isaac Rodrigues, un habitant de la région.

« Nous allons rester ici jusqu’à ce que Dieu nous envoie de l’eau ».

Le gouvernement brésilien a déclaré la semaine dernière qu’il avait l’intention d’envoyer une aide d’urgence aux habitants de l’Amazonie, frappée par une sécheresse sans précédent.

La sécheresse, tout comme les inondations qui ont frappé le sud du Brésil, est, selon les experts, le résultat du phénomène climatique El Niño, qui réchauffe la surface de l’eau de l’océan Pacifique.

Dans plusieurs rivières de l’Amazonie, de grandes quantités de poissons morts se sont accumulées au fur et à mesure que la sécheresse s’aggravait.

Plusieurs communautés n’ont plus accès à la nourriture et à l’eau potable.

Récemment, 120 dauphins de rivière morts ont été retrouvés dans un affluent du fleuve Amazone. Ils sont morts à cause de la sécheresse et de la chaleur, selon les experts.

À Puraquequara, il n’y a presque plus d’eau pour boire ou cuisiner.

Otenisio de Lima, chef d’entreprise, explique que les pêcheurs ne peuvent plus transporter leurs prises jusqu’à l’île et que les matières premières telles que les bananes et la moelle ne sont plus disponibles.

« Tout est devenu si difficile. Les ventes ont chuté et il y a des jours où nous gagnons à peine de quoi survivre », déclare un autre chef d’entreprise, Raimundo Silva do Carmo.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis