Israël tue des Palestiniens soupçonnés d’avoir commis un triple meurtre

Les forces israéliennes ont tué deux Palestiniens accusés d’avoir tué deux sœurs israélo-britanniques et leur mère lors d’une opération menée jeudi, selon l’agence de presse Reuters. L’opération s’est déroulée à Naplouse en Cisjordanie. Un troisième Palestinien, qui aurait aidé les deux suspects, a également été tué lors de l’opération de jeudi.

Le ministère palestinien de la santé confirme qu’il y a eu trois morts lors d’une opération à Naplouse.

« Deux des martyrs sont presque méconnaissables à cause des bombardements intensifs. Il est donc difficile de les identifier », a déclaré le ministère palestinien de la Santé, selon l’agence de presse AFP.

La Britannique Lucy Leah Dee et ses deux filles, Maia et Rina, ont été tuées par balles le 7 avril dans la vallée du Jourdain.

Le service de renseignement israélien Shin Bet affirme que les trois Palestiniens suspectés – et maintenant tués – appartenaient au groupe militant palestinien Hamas. Le Hamas a confirmé cette information, selon Reuters.

Un journaliste de l’AFP rapporte que jeudi, vers 7h00 heure locale, des coups de feu ont été entendus près de la vieille ville de Naplouse. Au même moment, plusieurs chars militaires de l’armée israélienne sont arrivés.

Dans un communiqué, le Hamas décrit l’action de jeudi comme un « assassinat » des « héros du mouvement de résistance dans la ville de Naplouse ».

Selon l’AFP, 105 Palestiniens ont perdu la vie dans des actions israéliennes cette année. Au cours de la même période, 19 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont perdu la vie, selon une estimation de l’AFP basée sur les chiffres officiels.

Chloé

Chloé, rédactrice en chef aguerrie, anime L'Indécapant avec expertise. Pionnière du jeu vidéo, elle critique et décrypte les tendances depuis plus de vingt ans.

Partagez votre avis