Montpellier - Elections départementales et régionales : la grande salade recommence.

Montpellier - Elections départementales et régionales : la grande salade recommence.

Montpellier - Elections départementales et régionales : la grande salade recommence.

Par Parti Ouvrier Indépendant, le 17 Mars 2021

Elections départementales et régionales : la grande salade recommence.

Faut-il en être ?

Le POI avait soutenu en 2017 les millions de jeunes et de citoyens qui partout en France, votaient Jean Luc Mélenchon pour la présidentielle, puis il avait soutenu les candidats LFI aux législatives qui avaient suivi. Nous étions partie prenante de ce mouvement de fond qui cherchait à dégager les anciens responsables politiques, en particulier du PS. Car que peut-il sortir d'une alliance avec ceux qui assument aux yeux des travailleurs le bilan du quinquennat de Hollande, avec la sempiternelle politique de baisse du coût du travail qui a échoué, la loi El Khomry, les milliards de plus pour les grands groupes avec le CICE, la "réforme " du collège préparant celle du lycée et du bac, la poursuite des restructurations et des fermetures de lits dans les hôpitaux (les lois Touraine/Bachelot sont toujours là) etc.?

Depuis, certains responsables ont poussé pour que la LFI revienne dans le giron du PS. Cela s’est bien illustré à Montpellier où la cuisine politicarde de bas étage a amené au final à ce que des responsables PC, une partie des militants LFI et les Verts s’alignent sur le candidat du PS...

Quel constat peut-on faire de tout cela ?

Les formations qui ont appelé à voter pour Delafosse, que mettent elles en œuvre pour contrer la politique catastrophique de ce dernier ?

Ainsi, la loi séparatisme est masquée pour ne pas contrarier la charte de la « laïcité », le droit de grève a été remis en cause pour les personnels de cantine scolaire dans le quasi silence de ces mêmes responsables (Verts et PS ont voté POUR), sans parler de la chasse aux SDF et aux livreurs dont se félicite fièrement la Mairie...

quel bilan grandiose pour ceux qui nous promettaient « mieux que Saurel » ! N’a-t-on pas mieux à proposer ?

Pour les départementales et les régionales, dans l’indifférence générale de la population, la grande salade recommence : des manœuvres en tout genre, impliquant divers responsables de gauche, spécialistes de la magouille et des combines de village, préparant les possibles fusions avec le PS au second tour pour les régionales... comme ce fut le cas en 2015 où la « gauche » et la « gauche de gauche » s’étaient réunies derrière Delga (PS), en présence de la responsable du MEDEF Marie Thérèse Mercier !

Cela en fait il pas le jeu du RN ?

Pour notre part, le combat le plus essentiel, c’est ici et maintenant, avec tous les militants sincères, syndicalistes, gilets jaunes, jeunes, citoyens, pour faire sauter la chape de plomb de la loi d’urgence sanitaire, du couvre-feu, des restrictions de toutes les libertés. Ce n’est pas la composition du conseil général ou régional qui règlera la question des 6 millions de chômeurs, des millions d’étudiants enfermés chez eux, des artistes, des soignants...

Pour nous, c’est :

Soutien à ceux qui occupent les théâtres et le CCN de Montpellier !
Soutien aux étudiants qui veulent retrouver leur campus !
Soutien au personnel soignant qui refuse la liquidation des hôpitaux !
Soutien à tous les enseignants qui veulent enseigner dans des conditions normales, par la création de postes et les moyens ! Soutien aux parents d’élèves !

Surtout : aucun soutien à Macron, aucun soutien aux dirigeants du PS (dont Macron est issu) qui relaient la politique du gouvernement dans les collectivités, aucun soutien aux politiciens de tous bords qui ont conduit notre pays à bord de l’effondrement social !
L'unité oui, mais pas pour faire revenir les politiciens pro PS pro Union européenne et pro patrons et finances aux commandes ! L'unité, c'est pour aider à résister, défendre nos conquêtes et reconstruire ce qu'ils ont détruit depuis 30 ans !
S’il s’avère que des candidatures de rupture, sur un axe d’indépendance face au PS, voyaient le jour, nous les soutiendrions (sans toutefois y laisser une énergie démesurée).

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI