Montpellier - Ecole d'architecture : mettre un terme à l'omerta mafieuse.

Montpellier - Ecole d'architecture : mettre un terme à l'omerta mafieuse.

Montpellier - Ecole d'architecture : mettre un terme à l'omerta mafieuse.

Par Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM, le 11 Février 2021

Ecole d'architecture : "mettre un terme à l'omerta mafieuse", la nouvelle mission de l'administratrice provisoire.

Après la mise sous tutelle de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier par le ministère de la Culture fin 2020, le SCUM salue enfin la nomination d’Anne Matheron, à titre provisoire, pour une durée minimale de 4 mois à la tête de l’ENSAM, seulement dix jours après la rentrée, avec la mission de remettre de l’ordre dans les instances de direction de l’école.

En effet, ces instances étaient prises en otage depuis plusieurs années à des fins personnelles par une partie du personnel enseignant et administratifs. Ces dysfonctionnements, cristallisés par des faits de harcèlements moraux et sexuels, ont, depuis plusieurs années, été dénoncés, en vain par certains enseignants par courrier au ministère de la Culture..

Il aura fallu une saisie du procureur de la République, de nombreux articles de presses, des actions en justice et, clou du spectacle, des tags dénonçant l’impunité de Jacques Brion, Élodie Nourrigat, Laurent Duport et le très regretté ancien directeur Alain Derey, mis au chaud à la direction de la librairie Sauramps, sur le mur d’enceinte de l’école, pour que le ministère de la Culture daigne enfin s’occuper de son école.

Le SCUM est certain qu’Anne Matheron fera tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir la pédagogie à la première place des priorités de l’établissement, mettre un terme à l’omerta mafieuse en place et rétablir une structure de fonctionnement propice à l’épanouissement de tous les étudiants, des enseignants et du personnel administratif.


La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  des sites propriétés du Groupe ACTU direct est une  faculté offerte aux personnes physiques ou morales étrangères à notre site pour publier des textes sous leur seule responsabilité.

Nos sites offrent ainsi un espace de libre propos pluriel qui contribue au débat ouvert à toutes les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent ni la pensée, ni la ligne éditoriale de nos sites ou de ses responsables.

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI