Béziers - Manifestation Samedi 13 Février 2021 pour la fermeture de l'école taurine de Béziers

Béziers - Manifestation Samedi 13 Février 2021 pour la fermeture de l'école taurine de Béziers

Béziers - Manifestation Samedi 13 Février 2021 pour la fermeture de l'école taurine de Béziers

Par Colbac, le 09 Février 2021

MANIFESTATION POUR LA FERMETURE DE L'ÉCOLE TAURINE DE BÉZIERS ET L’INTERDICTION DES INITIATIONS À LA TAUROMACHIE DANS LES CENTRES DE LOISIRS

Béziers - Le COLBAC Comité de liaison biterrois pour l’abolition de la corrida, manifestera devant les arènes samedi 13 février, de 14h30 à 16h00 pour demander la fermeture de l’école taurine et l’interdiction des initiations à la tauromachie dans les centres de loisirs de Béziers.

Le Colbac veut rappeler que l’exposition à des sévices exercés sur les animaux comporte des risques pour le développement et le bien-être d’un enfant et qu’il est fondamental de préserver les enfants de la violence des corridas. À ce titre, l’association demande la fermeture de l’école taurine (ou, à minima, l’arrêt des subventions municipales) et l’interdiction de la propagande taurine dans les centres de loisirs de la ville.

La vue d’un animal saignant sous les coups d’un homme peut traumatiser durablement certains enfants. Ce risque est corroboré par de nombreux témoignages, par des rapports de psychiatres et psychologues et par le Comité des droits de l’enfant de l’ONU qui recommande de tenir les mineurs à l’écart de la tauromachie sanglante.

L’argument culturel ne change rien, c’est la protection de l’enfant qui est au cœur des préoccupations des spécialistes, qui alertent aussi sur les risques de fragilisation du sens moral et les risques d’accoutumance à la violence.

Pour Sophie Maffre-Baugé, présidente du Colbac : « Il est de la responsabilité des mairies de protéger les enfants de la violence et de véhiculer des valeurs de compassion et de bienveillance. Apprendre à un enfant qu’il est admirable de tuer un animal comme dans une corrida a des conséquences préjudiciables évidentes. Et pour l’animal, c’est une souffrance inimaginable car les premiers coups d’épée mortels des élèves sont imprécis et hésitants.»   


La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  des sites propriétés du Groupe ACTU direct est une  faculté offerte aux personnes physiques ou morales étrangères à notre site pour publier des textes sous leur seule responsabilité.

Nos sites offrent ainsi un espace de libre propos pluriel qui contribue au débat ouvert à toutes les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent ni la pensée, ni la ligne éditoriale de nos sites ou de ses responsables.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI