Montpellier - Législatives 2022 : C'est un combat que je veux mener... Flavio Dalmau

Montpellier - Législatives 2022 : C'est un combat que je veux mener... Flavio Dalmau

Montpellier - Législatives 2022 : C'est un combat que je veux mener... Flavio Dalmau

Par Flavio Dalmau, le 21 Janvier 2021

[interview réaliser par Naomi Bernard] 

Nous avons rencontré Flavio Dalmau, ancien candidat symbolique aux élections municipales de Montpellier et aujourd'hui candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription. Nous sommes rentré dans son intimité pour essayer de comprendre cette envie d'être candidat. 

Naomi Bernard : Aujourd'hui qu'est ce que vous tirez comme conséquences de votre candidature aux municipales ? 

Flavio Dalmau: Cette campagne m'a appris beaucoup de choses sur la politique, sur Montpellier et sur moi aussi. Mais je pense qu'elle a surtout permis de consolider cette envie de faire changer les choses.J'ai été à la rencontre des montpelliérains et j'ai vu que je n'étais pas le seul à ne plus avoir confiance en nos politiques. Pour autant doit ont abandonner notre démocratie ? Non je le pense pas au contraire nous devons la réinventer. Elle a surtout permis de me faire prendre conscience que malgré mon jeune âge, je me sens prêt à être député.

NB: Vous souhaitez réinventer notre démocratie comment ? 

FD : Je ne suis pas un politicien, je suis un citoyen qui souhaite porter un message et des actions. Voilà comment nous devons réinventer notre démocratie, en la rendant vraiment accessible à tous. Car si vous n'êtes pas soutenu par un grand parti ou que vous ayez une grande fortune vous commencez votre campagne avec beaucoup d'innégalités. 

NB : Vous ne vous revendiquez pas comme politicien mais pour temps vous êtes candidat. Mais de quel bord politique vous vous rapprochez vous ? 

FD : Qu'est ce que signifie être de gauche, de droite ou du centre aujourd'hui ? Biensur il y a toujours les valeurs qui ont fondé leurs différences. Mais ce que je veux dire c'est qu'aujourd'hui nous avons besoin de faire bouger les lignes et d'élus qui nous représentent réellement. Non pas des élus qui suivent une ligne de conduite nationale, d'un parti national. Non il nous faut un député de terrain qui est proche de sa circonscription, qui soutient les acteurs de sa circonscription et qui y connait les difficultés. C' est ce que je veux être. 

NB : D'où vous viens cette envie d'être député ? 

FD : C'est un combat que je veux mener avant tout. Nous vivons dans une époque où les crises s'accumulent et où le seul moyen d'agir qu'il y ait à l'assemblée nationale des femmes et des hommes qui savent ce que sont les difficultés de vivre en France, qui connaissent les conséquences de certaines actions ou lois. Je veux mener le combat de porter les voix de toutes celles et ceux qui se sentent oubliés. Et une fois que j'ai fait mon travail je pars. 

NB : Merci Flavio

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI