Montpellier - Manifestation le 16 janvier contre les lois Sécurité Globale, « Séparatisme » et le fichage.

Montpellier - Manifestation le 16 janvier contre les lois Sécurité Globale, « Séparatisme » et le fichage.

Montpellier - Manifestation le 16 janvier contre les lois Sécurité Globale, « Séparatisme » et le fichage.

Par Libre Pensée, le 30 Décembre 2020

Manifestons le 16 janvier à Montpellier contre les lois Sécurité Globale, « Séparatisme » et le fichage.

Ils veulent réprimer les aspirations sociales et nous diviser :

ils n’y arriveront pas !

La Fédération de la Libre Pensée 34 approuve totalement l’appel à organiser des manifestations de la coordination nationale contre la loi sécurité globale.

Cet appel indique, entre autres :

« La coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous aux défenseur-se-s des libertés dès le dimanche 3 janvier 2021, à Paris, à l’occasion de la Marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat. (…) Nous appelons aussi à de nouvelles Marches des libertés, samedi 16 janvier… Les pressions politiques de policiers se présentant en uniforme et en plein couvre-feu devant les domiciles d’élu·e·s ou devant des tribunaux confirment nos craintes quant à l’instauration d’un véritable État de police par la combinaison du SNMO, de la proposition de loi « Sécurité globale » et du projet de loi « confortant les principes républicains ». Tant que ces textes liberticides ne seront pas abandonnés, nous défendrons sans relâche nos libertés. (…) »[1]

La coordination nationale a entièrement raison : comment ne pas faire le lien entre la LSG, le fichage et la loi dite « séparatisme » ? Quel autre moyen que de manifester, en utilisant le droit de manifestation qui nous est si cher ?

La LSG organise la privatisation de pans entiers de la politique régalienne de l’Etat, la limitation des droits de la presse, retire une protection contre la répression dont le gouvernement Macron a largement abusé, étend les compétences de la police municipale. De son côté, la loi dite « séparatisme » recycle en partie le fameux article 24 par son article 18, piétine la liberté de conscience, organise le retour du financement des cultes, désigne à nouveau les musulmans à la vindicte populaire et lance des soupçons en direction des associations. Ce n'est pas pour rien que l'idée de charte de laïcité a été d'abord impulsée par le gouvernement dans le cadre de la loi séparatisme, relayée ensuite par la mairie de Montpellier.

A Montpellier nous avons participé à toutes les manifestations qui ont été organisées, parfois par le collectif local, ou, quand il s’y refusait comme le 5 et le 19 décembre, aux côtés des Gilets Jaunes et des citoyens.

Pour le 16, nous appelons donc tous les démocrates, syndicalistes, libres penseurs à défendre leurs droits et la liberté. Renoncer à défendre un droit, c’est hypothéquer tous les autres, dont les conquêtes sociales.

Alors que tout le monde, des associations laïques aux associations de défense des Droits de l’Homme, et même tous les cultes dénoncent une atteinte aux libertés, il est nécessaire de se retrouver dans des manifestations unitaires. Seule la mobilisation massive dans la rue les fera reculer. C’est dans la rue qu’il faut se donner rendez-vous.

Nous serons donc le 16 janvier à nouveau dans la rue, aux côtés de tous ceux qui le voudront bien.

Retrait de la loi Sécurité Globale !

Retrait des décrets d’extension du fichage !

Retrait de la loi « séparatisme » !

Retrait de toutes les mesures liberticides et de division !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI