Sète - A Sète , demain n'appartient plus à l'île de Thau... Par Sébastien Pacull

Sète - A Sète , demain n'appartient plus à l'île de Thau... Par Sébastien Pacull

Sète - A Sète , demain n'appartient plus à l'île de Thau... Par Sébastien Pacull

Par Sébastien Pacull, le 22 Septembre 2020

Dimanche, à la même heure où un arc en ciel s’élevait dans le ciel sétois , la foudre des balles s’abattait à nouveau dans le quartier de l’île de Thau.

Après un meurtre en plein confinement, des coups de feu réguliers, c’est ,cette fois-ci en pleine journée, que des coups de feu étaient tirés dans un centre commercial bondé.

Tout d’abord, je tiens à témoigner de mon entier soutien à l’ensemble des habitants de l’île de Thau qui subissent cette violence quotidienne sous les yeux apeurés de leurs enfants.

Ensuite je tiens à souligner que cette situation était prévisible telle que je l’énonçai durant ma campagne.

Il est donc grand temps d’agir, et de rouvrir un commissariat de proximité comme je le proposai.

Il faut aussi   demander de nouveaux moyens pour le commissariat de Sète auprès du Ministère de l’intérieur et cela sans attendre. Car les ministres qui viennent à Sète doivent aussi savoir qu’il y a aussi une deuxième culture qui se développe : celle du crime.

Enfin, il est aussi  grand temps que la population de l’île de Thau ne soit plus considérée qu’en période électorale, pour son intéressant réserve de voix avant que Sète ne devienne le champ de bataille des réseaux de trafic de drogue.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI