Castelnau-le-Lez - Lettre ouverte au Maire à propos du chêne bicentenaire menacé par un permis de construire

Castelnau-le-Lez - Lettre ouverte au Maire à propos du chêne bicentenaire menacé par un permis de construire

Castelnau-le-Lez - Lettre ouverte au Maire à propos du chêne bicentenaire menacé par un permis de construire

Par Mathilde BORNE, Pour les élu.es d’Ensemble Pour Castelnau, le 15 Septembre 2020

Lettre ouverte des élu.es d’opposition au Maire de Castelnau-le-Lez à propos du chêne bicentenaire menacé par un permis de construire

Castelnau-le-Lez le 14 septembre 2020

Monsieur le Maire, Vice-Président de la Métropole,

Comme vous le savez, un chêne remarquable, bicentenaire, est menacé par un permis de construire d’un lotissement pris dans la précipitation en fin 2014 (après seulement 15 jours d’instruction de permis, à la veille de la création de la Métropole au 1er Janvier 2015). Ce chêne est sur le terrain de la famille Bedos en bordure du chemin communal de la rue du Salaison. Il s’agit d’un chemin de terre étroit en haut d’une falaise calcaire fragile (anciennes carrières) surplombant le terrain à lotir de 15 mètres, chemin qui deviendrait, selon votre décision de 2014, l’accès à ce lotissement.

Le passage d’engins de chantier pour la construction du lotissement est impossible sans couper des branches importantes du chêne et menacé son équilibre. La réalisation d’une rue goudronnée suppose un décaissement, y compris pour recueillir les eaux pluviales qui, sans le moindre doute, endommagera le système racinaire de l’arbre de manière mortelle, ce système affleurant à la surface de chemin. Par ailleurs, la falaise calcaire a été creusée pour réaliser la pente d’accès au terrain et permettre le passage des engins de chantier, les racines des pins de la propriété de l’ARPAC sont dénudées ou coupées, menaçant aussi ces arbres.

Depuis l’alerte lancée en mai dernier par Nicolas Noguier, dont Le Refuge héberge des jeunes dans une maison mitoyenne de cet arbre, une mobilisation des riverains soutenue par Ensemble Pour Castelnau, liste pour les élections municipales qui a recueillie 48[h1] %, s’est déployée. La pétition Sauvons le Chêne a recueilli 1000 signatures. Les médias ont relayé cette mobilisation à de multiples reprises. Laurent Ballesta, scientifique et plongeur, s’est rendu sur les lieux à plusieurs reprises pour dénoncer ce projet.

Monsieur le Maire, vous avez fort heureusement suspendu les travaux de ce lotissement à la veille des élections et demandé un rapport à l’ONF pour envisager des mesures de protection du chêne. La décision la plus raisonnable aujourd’hui, qui serait tout à l’honneur du Vice-Président en charge de la voirie, est de remettre ce dossier entièrement à plat, de réunir l’ensemble des acteurs dont l’association des riverains de la rue du Salaison pour trouver une solution alternative à l’accès de ce lotissement par ce chemin communal.

Vous avez reçu le rapport de l’ONF début septembre mais vous refusez de le communiquer à la famille propriétaire du chêne et aux élus d’Ensemble pour Castelnau. Nous dénonçons cette rétention d’information et vous demandons instamment de communiquer sans délai ce rapport aux propriétaires et aux élus.

Vous avez également reçu fin août la lettre de Ms Bedos, demandant le classement de ce chêne remarquable dans le patrimoine communal accompagné d’un second avis d’un bureau d’experts, Pousse Conseil qui travaille régulièrement avec la Mairie de Montpellier pour protéger les arbres de la ville, faisant état de la parfaite santé de ce chêne (voir documents joints).

Ce chêne a plus de 150 ans et peut encore se développer durant plusieurs siècles. La monumentalité de ce chêne est exceptionnelle dans la Métropole. Il fait 15 mètres de haut et la couronne 20 mètres de diamètre, couvrant entièrement le chemin communal. Le tronc fait 3 mètres de circonférence ce qui permet de le classer parmi les chênes remarquables de la Métropole.

Aujourd’hui, le promoteur est en passe d’acheter les deux maisons individuelles, mitoyennes côté Est du terrain du lotissement, ce qui conduira très probablement à terme à doubler le nombre de logements dans ce lotissement et le nombre de voitures devant circuler par la voie d’accès.

Au-delà de la préservation de ce chêne, c’est la vie quotidienne de Mr Christian Bedos, en situation de handicap, qui est menacée. L'accès à son domicile en toute sécurité ne sera plus possible si le chemin devient une rue passante et dont la largeur ne permet pas de disposer d’une place de parking pour le véhicule qui le conduit à son travail quotidiennement.

D’autres solutions sont possibles aux trois autres angles du terrain, et notamment par les angles Nord du terrain, qui sont au niveau du lotissement prévu, en bas des falaises. Cela éviterait de devoir construire une pompe de relevage pour les eaux usées du lotissement, sur une hauteur de 15 mètres, tel qu’il est prévu à ce jour. Cela est, vous en conviendrez, une ineptie et aura un coût énergétique majeur.

Monsieur Le Maire, vous avez reconnu que si le permis de construire du lotissement des Nouveaux Constructeurs était déposé aujourd’hui, vous le refuseriez. Il est encore temps de prendre un acte fort en renonçant à l’usage du chemin de la rue du Salaison par tout véhicule motorisé et réunir les acteurs pour travailler sur une solution alternative.

Vous avez promis dans votre programme électoral de favoriser la démocratie sur la ville. Permettez que des avis pluriels soient donnés sur le rapport de l’ONF en le transmettant aux premiers intéressés, la Famille Bedos, ainsi qu’aux élus de la commune dans les plus brefs délais sans attendre une étude des services de la Métropole et des décisions qui seront une nouvelle fois imposées à la population sans concertation.

Les élu.es du groupe Ensemble pour Castelnau, sollicite une rencontre avec vous et vos services, dès la communication de ce rapport de l’ONF.

Pour les élu.es d’Ensemble Pour Castelnau,

Mathilde BORNE

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI