Castelnau-le-Lez - Castelnau le Lez - Aménagement des berges du Lez - Réaction des élus d'opposition

Castelnau-le-Lez - Castelnau le Lez - Aménagement des berges du Lez - Réaction des élus d'opposition

Castelnau-le-Lez - Castelnau le Lez - Aménagement des berges du Lez - Réaction des élus d'opposition

Par Jacques Burguière pour les élus d’opposition de Castelnau-le-Lez, le 13 Août 2020

Frédéric Lafforgue, vainqueur de justesse aux municipales (52-48%), affiche un souci nouveau de « démocratie participative ». A ce titre, il vient de lancer une consultation électronique sur l’aménagement des berges du Lez entre le pont de l’Europe et celui de la Concorde.

Le Lez, 29 kilomètres de la source à la mer, est un patrimoine naturel classé Natura 2000. Son avenir concerne tous les habitants de l‘agglomération. Mais la présente consultation ne permet qu’en apparence d’associer les citoyens : on leur propose de choisir entre trois variantes « clé en mains » d’un même projet d’aménagement en cliquant d’ici le 24 août. Pourquoi si vite, sans attendre la rentrée ? Pourquoi sans aucune réunion permettant de débattre entre élus, associations, riverains et habitants de la Commune, et autres collectivités intéressées des enjeux et des options…

Il y aurait pourtant matière à débat ! Créer un parc public à l’entrée de Castelnau est une idée partagée ; c’est aussi un devoir de l’aménageur qui a transformé temporairement une partie des berges en parking pendant la construction des immeubles Prado-Concorde.

Mais, quelles précautions prendre s’agissant d’une zone inondable ? Le sujet n’est pas mentionné. Ni la Métropole en charge de la prévention des inondations et la gestion des berges, ni la Commission de l’eau du bassin versant n’ont à ce jour été consultées…

Et quel périmètre retenir pour le parc ? Aller jusqu’au pont du chemin de fer, en rachetant une parcelle non constructible le long du fleuve, est une extension intéressante évoquée par le magazine municipal Castelnau-Mag n°184 à la veille du premier tour, mais elle ne figure pas parmi les choix proposés au lendemain du second tour !

Quelle cohérence avec l’autre côté du fleuve ? Pendant la mandature de Philippe Saurel, le PLU de Montpellier a été modifié pour permettre la construction de plusieurs tours dans le quartier des Aubes face au cimetière Saint Lazare. La nouvelle équipe de Michael Delafosse entend renoncer aux tours et revoir ce projet. Il faudra là aussi un parc public dans la partie inondable, et en complément un encorbellement du pont de l’Europe pour mieux relier les deux rives par déplacement doux.

Quid de l’aménagement du Lez en amont. Pendant longtemps, Jean-Pierre Grand s’est opposé à la remise en place d’une passerelle piétons-vélos entre le parc Monplaisir et le parc Méric. Le programme de Frédéric Lafforgue a rejoint, sur ce point, notre demande réitérée. Le sujet doit d’urgence être discuté à Castelnau et à Montpellier. 

Il est temps que notre maire, et son équipe, comprennent que si le numérique offre de nouvelles possibilités, il n’a pas vocation à éviter l’échange d’arguments et la recherche de solutions mutuellement bénéfiques. Le souci de démocratie participative doit concerner tous les projets de notre Commune.

Les élus d’opposition de Castelnau-le-Lez - Groupe Ensemble pour Castelnau, Le 13 août 2020

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI