Sérignan - Fréderic Lacas : "Il faudra vivre avec ce virus !"

Sérignan - Fréderic Lacas :  Il faudra vivre avec ce virus !

Sérignan - Fréderic Lacas : "Il faudra vivre avec ce virus !"

Par Ville de Sérignan, le 11 Août 2020

FRÉDÉRIC LACAS : "EN TANT QUE MAIRE ET MÉDECIN, JE PENSE QU’IL FAUDRA VIVRE AVEC CE VIRUS"

Un virus, la Covid-19, sévit sur la planète. Il s’agit d’une mutation d’un virus déjà connu mais qui est devenu mortel.

La mobilisation générale (OMS, États, collectivités…) a évité une catastrophe sanitaire généralisée comme l’a été la grippe espagnole (virus H1-N1) après la 1ère guerre mondiale, en 1918 et 1919.
Pour rappel, à l’époque ce virus avait causé la mort de 400 000 personnes en France, de 25 à 50 millions de personnes dans le Monde selon l’Institut Pasteur, et peut-être jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Depuis, il y a eu des vaccins mais le virus existe, sévit toujours et fait des dizaines de milliers de morts par an dans le monde.

La pandémie de la Covid-19 est en cours. Le virus est là, tout comme le H1-N1 de la grippe.

Aussi, il faudra faire avec.

Notre responsabilité individuelle et collective est à présent engagée à court, moyen et long terme. Les consignes sanitaires ne peuvent plus être ignorées. Les médias ont diffusé et diffusent encore à longueur de journée les mesures préventives de protection.
Mais la vie doit continuer dans ce contexte.

Au niveau communal, nous avons été présents dès le 1er jour en sachant garder la tête froide. Nous avons veillé à rester très vigilants, responsables et solidaires. Nous avons voulu maintenir un continuum de vie indispensable au bien-être de tous et nécessaire à notre équilibre.

Aujourd’hui, je tiens à vous rappeler que le masque est très fortement conseillé, voire obligatoire, dans les lieux de rassemblement ou de promiscuité (commerces, établissements publics ou privés). Celui-ci est moins indispensable quand vous êtes en distanciation.
Comme beaucoup de régions en France, nous sommes en zone touristique et nous devons prendre en compte l’afflux de population. Cet afflux est essentiel pour notre économie, il fait vivre directement ou indirectement bon nombre d’entre nous. Il est notre fer de lance, celui du pays, et il faut l’accepter.

Autrement dit, "ne crachons pas dans la soupe, restons lucides, ne cédons pas à la panique, mettons le masque chaque fois que cela est nécessaire et respectons systématiquement les gestes barrières".
Soyons responsables et n’attendons pas tout des autorités. En tant que Maire et médecin, je pense qu’il faudra vivre avec ce virus. Nous savons ce qu’il faut faire pour le bien de tous alors ne soyons pas des "boulets", pour les autres et pour nous-mêmes !
À bientôt dans le village, bien à vous, Merci. Frédéric Lacas

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI