Hérault - Les annonces du Premier Ministre concernant la sécurité et la Police Municipale.

Hérault - Les annonces du Premier Ministre concernant la sécurité et la Police Municipale.

Hérault - Les annonces du Premier Ministre concernant la sécurité et la Police Municipale.

Par FAPM 34-30, le 27 Juillet 2020

Les mesures concernant la sécurité présentées par le Premier Ministre à Nice

Plus que des paroles, des actes …

Pour la FA-FPT police municipale, si les paroles du Premier Ministre concernant les mesures en matière de sécurité vont dans le bons sens … nous attendons maintenant les actes !

Néanmoins, Jean-Michel WEISS, Secrétaire Général de la Fédération Autonome de la Police Municipale Hérault-Gard, ne signe pas un chèque en blanc au Chef du Gouvernement.

Il précise que la FA-FPT n'est pas favorable à l’évolution de la qualité judiciaire (APJ ou OPJ), des policiers municipaux. Par contre, elle réclame d’une part un dépoussiérage de la lisibilité de nos compétences et elle est favorable à l’obtention de blocs de compétences spécifiques liés à nos missions de proximité. Jean-Michel WEISS, également Secrétaire National chargé de la police municipale à la FA-FPT souhaite pouvoir traiter en même temps du volet des retraites, des salaires, du social et du régime indemnitaire des gardes-champêtres et des policiers municipaux (toutes catégories confondue).

L’un ne va pas sans l’autre.

Voilà plus de 20 ans que nous réclamons des mesures simples et nécessaires. Elles permettaient de soulager les services de police de l’Etat, de renforcer la collaboration entre la police et la gendarmerie nationales et les polices municipales, de mieux traiter les infractions du quotidien qui gangrènent la vie de nos villes et villages.

Toutes ses mesures ont été communiqués aux services du Ministère de l’Intérieur depuis plus de 20 ans pour certaines, et dernièrement aux rédacteurs du Livre Blanc sur la Sécurité. Nous n’en citerons que quelques-unes, concernant les policiers municipaux et les gardeschampêtres :

▪ Etendre le relevé d’identité à l’ensemble des infractions pénales relevant des compétences de la police municipale et des gardes champêtres, y compris celles qu’ils ne peuvent pas verbaliser par procès-verbal, et notamment lors des interpellations en flagrant délit.

▪ Relever l’ensemble des infractions aux arrêtés de police du maire (consommation d’alcool sur la voie publique, consommation de bonbonnes de protoxyde d’azote, …. ) par la voie du PVe, et rendre le montant de ces amendes plus dissuasif.

▪ Simplification du traitement des procédures judiciaires.

 ▪ Elargir les compétences en matière contraventionnelle lors d’infractions liée à l’alcoolémie.

▪ Les autoriser à sanctionner les ivresses publiques et manifeste. ▪ Leur permettre d’accéder directement aux fichiers des véhicules volés, des personnes recherchées, et au fichier des véhicules assurés.

▪ Encourager et faciliter les mutualisations des services de police municipale.

▪ Fusionner les cadres d’emplois des gardes-champêtres avec celui des agents de police municipale.

▪ Mise en place d’un partenariat police municipale – procureur de la République

Enfin, l’expérimentation des nouvelles compétences ne doit pas concernée que la Ville de Nice qui ne représente pas la pluralité des polices municipales françaises.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI