Hérault - Castelnau le Lez - M. le Maire, aidez les entreprises dans la durée et ciblez les aides d'urgence

Hérault - Castelnau le Lez - M. le Maire, aidez les entreprises dans la durée et ciblez les aides d'urgence

Hérault - Castelnau le Lez - M. le Maire, aidez les entreprises dans la durée et ciblez les aides d'urgence

Par Jacques Burguière poour la Liste Ensemble pour Castelnau, le 24 Juin 2020

Frédéric Lafforgue vous avez annoncé, à grand renfort de communication, des « mesures de soutien aux commerces de proximité et artisans, indépendants et professions libérales » ; une aide globale de 2 millions d’euros. L’urgence d’aider les TPE castelnauviennes fortement impactées par cette crise sans précédent, n’est pas contestable.

Néanmoins est préférable de cibler les aides vers les entreprises qui en ont le plus besoin, ce qui n’est pas toujours le cas dans le dispositif de la municipalité, suivant des règles d’éligibilité qui font que la somme annoncée (2 millions d’euros) devrait être consommée pour moins de 10%....Heureusement pour les entreprises, l’Etat, la Région et la Métropole les aident déjà pour des montants bien supérieurs. De plus, on déplore une carence de coordination entre la Commune de Castelnau et la Métropole, cette dernière intervenant déjà au titre de l’aide à l’immobilier d’entreprise (loyers).

Par conséquent il est inutile de faire de la communication électoraliste et surdimensionnée sur les aides d’urgence aux frais des castelnauviens !

Il serait bien préférable de soutenir les commerces de Castelnau dans la durée : si l’on prend le cas de l’avenue de L’Europe, les commerces ne se sentent pas soutenus au cours de leur « vie » souvent courte en moyenne, avec un taux élevé de « mortalité précoce » dû à une absence de pôles de services et de commerce facilement accessibles par tous les modes (piétons, vélos, transports publics, voiture). Une simple évidence qui semble avoir échappé à M. Lafforgue.

Enfin il eut été nécessaire de compléter les aides d’urgence aux petites entreprises par des aides à la population la plus fragilisée par la crise, (familles modestes dont les enfants ne bénéficient plus de la cantine, soutien aux personnes âgées,…) ; ainsi qu’une plus juste reconnaissance du travail des salariés de la commune,  et d’une contribution à la mise à disposition de tests au-delà de ce qui a été fait pour les masques par la Métropole et le Département.

Non, le compte n’y est pas Monsieur Lafforgue…

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI