Agde - CARNET DE MANIFS, CARNETS DE CAMPAGNE : DE LA MOBILISATION A L'ENGAGEMENT

Agde - CARNET DE MANIFS, CARNETS DE CAMPAGNE :  DE LA MOBILISATION A L'ENGAGEMENT

Agde - CARNET DE MANIFS, CARNETS DE CAMPAGNE : DE LA MOBILISATION A L'ENGAGEMENT

CARNET DE MANIFS, CARNETS DE CAMPAGNE :  DE LA MOBILISATION A L’ENGAGEMENT

Cet automne a vu arriver le projet de réforme des retraites. Tout d’abord atterrés, après avoir été incrédules, c’est indignés que nous sommes, devant le fond et la forme de ce programme de régression _ que dis-je, de répression sociale, qui risque de porter le coup de grâce à notre contrat social déjà bien attaqué et fragilisé depuis plusieurs décennies. Individuellement tout d’abord, sans réelle concertation, autre que des offres de covoiturage, nous sommes de nombreux agathois ou « agathois de travail » à nous rendre qui à Béziers, qui à Sète, qui à Montpellier pour manifester. Les assemblées générales s’organisent progressivement, et émerge rapidement, à Agde, un collectif intersyndical et interprofessionnel, qui regroupe au moins 80 personnes. Mieux organisés, nous nous mobilisons sur la totalité des manifestations qui ont eu lieu depuis. Des caisses de grève sont crées, des évènements organisés pour les alimenter ; elles sont destinées à nos collègues les plus fragiles financièrement.

Que ce soit dans les manifestations, comme dans le blocage du lycée d’Agde, le caractère festif (et pourtant, l’heure est grave !), solidaire et hautement pacifique a largement dominé. En réponse à ces protestations, la tactique de provocation (consciente ou inconsciente, on ne sait que préférer…) du gouvernement est en échec. Ces mobilisations sont exemplaires, par leur tenue, leur teneur, leur ténacité. Une manifestation est aussi une fabuleuse opportunité de rencontres, de surprises (tiens, t’es là, toi aussi ?!) et de liberté dans les échanges : des liens se tissent, des idées germent, des inconnus se reconnaissent, en dépit de leur diversité.

Au cœur du débat au sujet du projet de loi sur la réforme des retraites, la majorité parlementaire se veut rassurante, et clame qu’on lui fait des procès d’intention. Et pourtant, la réforme de l’assurance chômage qui elle, est bien en cours d’application, est un flagrant-délit, notamment pour les travailleurs saisonniers. Ces deux réformes concernent TOUS les citoyens, et les Agathois y sont particulièrement exposés à court- et long-terme, du fait de l’importance des retraités et des travailleurs, saisonniers, mais pas que, dans la vie économique de notre territoire.

Devant la gravité des menaces sociales et environnementales, nous sommes nombreux à ne plus pouvoir supporter de rester spectateurs. Nous nous sommes engagés à agir. Et ça commence dans notre ville, à Agde. Voilà pourquoi, contre toute prévision individuelle, mais comme une évidence, j’ai rejoint AGDE Ecologique et Solidaire.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI