Agde - Alexandre LARREY : Thierry Nadal prend de la hauteur pour 2020

Agde - Alexandre LARREY : Thierry Nadal prend de la hauteur pour 2020

Agde - Alexandre LARREY : Thierry Nadal prend de la hauteur pour 2020

Ce vendredi soir, c’était au tour de Thierry NADAL candidat aux élections municipales d’Agde en 2020, de présenter ses vœux aux agathois. C’est devant un public composé de plusieurs centaines de personnes que le Docteur de la ville a présenté une partie des colistiers qui le suivent à la conquête de la plus grande station balnéaire d’Europe Décryptage…

La stratégie de la sobriété

Contrairement à son opposant de la veille (Gilles D’Ettore qui a présentait ses vœux le 9 janvier au Moulin des Evèques), le candidat de la liste Agde, juste, verte et sûre avait choisi un endroit sobre et convivial. Le restaurant Le Lapin de Ballufe est connu des agathois pour être un restaurant/cabaret ou l’on y prépare une cuisine méditerranéenne, mais qui a surtout la capacité de recevoir plusieurs centaines de personnes.

Toutefois, pas de projecteurs allumés sur la boule à facettes dans ce moment solennel. C’est en effet un exercice important, voir stressant pour ce nouvel homme politique affirmé qui après l’inauguration de sa permanence électorale en novembre dernier, prendra la parole publiquement pour la seconde fois depuis qu’il s’est déclaré candidat au fauteuil du premier magistrat de la ville d’Agde.

Mais comme c’est forgeant que l’on devient forgeron, il faut reconnaître que la posture du candidat Nadal s’épaissit au fur à mesure de ses apparitions en public depuis ces dernières semaines.

Nouvelle décennie, nouvelle génération !

L’arrivée de 2020 nous rappelle à tous que les années défilent à grande vitesse, que nous vieillissont à leurs rythmes et ce n’est pas les baby boomers qui nous diront le contraire. Il est loin le temps des trente glorieuses et plus particulièrement celui du climat économique favorable sur lequel s’est construit le Cap d’Agde, dans les années 70 jusqu’aux années 2000.

Désormais, dans l’ère hyper-connectée que nous traversons, il n’y a plus de place pour le temps perdu car la productivité et rentabilité sont devenus le leitmotiv de notre société. Notre ville comme toutes les autres, n’a d’autre possibilité que de s’y adapter, si elle ne veut pas que le chômage de masse et la précarité finissent par en devenir son mal incurable.

Et ça, Thierry Nadal l’a très bien compris. C’est donc en toute logique que ce dernier a fait le choix vendredi soir, de dévoiler »la jeunesse de sa liste », dans le but d’envoyer un signal d’espérance à une génération qui aujourd’hui doute de son avenir.

Les colistiers qu’il a présenté au public, sont des agathois(es) issues de la société civile comme on peut le découvrir ci-dessous :

Jordan Maréchaux, 26 ans (restaurateur au Grau d’Agde)

Anne Sagnet, 46 ans (juriste)

Justine Rondeaux ,32 ans(formatrice)

Cédric Chavalle, 33 ans (informaticien)

Nadia Catanzano, 43 ans (directrice d’école)

Jean Marie Marcenac 67 ans (patricien à la retraite).

Une partie de son programme qui se dessine

Lors de son élocution, le candidat sans étiquette politique se présente une nouvelle fois comme celui du renouveau. S’il est élu maire d’Agde le 22 mars prochain, il souhaite faire de celle que l’on appelle « la perle noire de la méditerranée », une cité qui fédère l’ensemble des Agathois sans en oublier les plus fragiles.

Il a aussi profité de ce rassemblement pour laisser échapper quelques idées de projets :

Reprendre en main la gestion de l’eau semble être une priorité dans le programme qu’il dévoilera ces prochaines semaines. Tout comme apporter des conditions de scolarisation correctes aux écoliers et supprimer les Algécos. Mettre à disposition un budget participatif pour permettre aux habitants de choisir un projet, pour ce qui concerne la démocratie participative. Instaurer une charte paysagère urbaine pour l’axe environnemental par exemple (…)

La forme y était, le ton un peu moins…

Enfin, seul bémol de la soirée, la tonalité du discours qui n’était pas en phase avec le contenu du texte prononcé. Le débit n’était pas fluide, voir hachuré par moment. C’est dommage. Même s’il n’est pas évident de s »exprimer en public, il est primordial que l’oratoire paraissent naturel et pas « récité » pour captiver l’attention. Pour cette fois ça ira, mais a quelques semaines du premier meeting, il va falloir progresser de ce point de vue là , du moins, si comme vous le dites : vous voulez pousser les murs pour accueillir la foule, lors d’un éventuel meeting de l’entre deux tours par exemple…

REGARD SUR LA POLITIQUE / SENTINELLE CITOYENNE

Alexandre LARREY (Sentinelle Citoyenne) (11-01-20)

 

Un article, un communiqué, l'annonce d’une réunion ?
Proposez-le ici !

 

Retour

 

Béziers - Villeneuve les Béziers

Pézenas - 3 questions à Armand Rivière

A LIRE AUSSI