Agde - AGATHÉ : REPONSE A LA REPONSE

Agde - AGATHÉ : REPONSE A LA REPONSE

Agde - AGATHÉ : REPONSE A LA REPONSE

AGATHÉ : REPONSE A LA REPONSE

            Nous répondons aux affirmations gratuites et incomplètes de S.FREY .

            Il nous parle d'organisation de plusieurs réunions de concertation. Nous rappelons à S.FREY que notre association bénéficie d'un agrément départemental pour l'environnement et qu'à notre connaissance, il ne nous a jamais invité à la moindre réunion de concertation, ni au sujet des bords de l'Hérault, ni au sujet du quai Cornu.

            Ceci étant dit et concernant la promenade du quai du Châpitre, même si les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent, nous prenons acte avec satisfaction que S.FREY garantisse la conservation de ces arbres.

            Agir plutôt que polémiquer : au sujet de la Promenade. Chiche. Le rapport ONF du mois d’avril 2019 indique que 2 platanes (n° 23 et 36) sont à abattre dans les plus brefs délais et qu'un troisième (n°40) est à abattre dans l'année.  Mais  nous sommes au mois de novembre et, malgré la volonté d'agir affichée, rien n'a été fait (pas davantage qu'à la suite du rapport ONF de 2016). Faut-il en conclure que laisser pourrir la situation, c'est provoquer de fait la contamination des arbres environnants ? Bonne stratégie pour en massacrer plusieurs autres. Est-ce que S.FREY va s'engager à n'en abattre que 3 ? et rapidement ?

            Et on en vient à la Tamarissière.

            Comment tromper les Agathois ? . Les bancs et bacs à fleurs : S.FREY a agi rapidement et les a fait enlever la semaine dernière. Que sait-on du projet ? Coté maisons,  une bande sera dédiée au stationnement, dans le sens de la marche et non en épi. La bande centrale doit être  dédiée à la circulation des véhicules et une troisième, au bord du quai, encombrée de bittes d'amarrage, de lampadaires, de bacs à fleurs et de bancs où l'on va pouvoir se déplacer en toute sécurité affirme notre responsable. Ce sera un espace de promenade dit-il, tant pis si des promeneurs se retrouvent dans l'Hérault. L'embellissement de ce quai ? Heureusement que les riverains, sans droit ni titre pour certains, qui occupent le domaine public s'en chargent, S.FREY s'en rend compte à la fin de son 3ème mandat. L'embellissement, ça consiste à conserver à tout prix le caractère sauvage de ce quartier d'Agde où aucun accident n'a été signa lé ces dernières années.

            Mais en remodelant ce quai, on oublie qu'il y a des règles à respecter.

            Pour la partie route, il faudrait peut-être avoir l'avis du SDIS. Il n'est pas évident que les véhicules des pompiers aient assez de largeur pour circuler et librement et manœuvrer.

            Plus grave, S.FREY ne parle en aucun moment de la réglementation des Espaces Patrimoniaux Remarquables (SPR), validé en séance du conseil municipal  le 24 septembre dernier. Et S.FREY l'a approuvé. Le quai Cornu est un ensemble urbain remarquable, secteur 4C. Et donc protégé, et tout aménagement doit obtenir le feu vert de L'Architecte des Bâtiments de France. La question est de savoir si les lois de la République s'appliquent en principauté agathoise.

            Quant au problème foncier, il est patent que certains riverains sont d'accord pour acheter une petite bande de terrain.  France Domaines a peut être expertisé la zone et estimé le prix au m2. A priori, ce rapport deviendra public dès lors qu'une première vente aura été réalisée. Nous proposons donc à S.FREY de rendre public le rapport d'expertise, s'il a déjà été réalisé. Il est évident qu'un riverain veuille conserver le quai Cornu en son état actuel et acquérir quelques mètres en limite de propriété. Rendre privé une partie du domaine communal nécessite le déplacement de l'ensemble des réseaux afin de les conserver dans le domaine public.

Agde - AGATHÉ : REPONSE A LA REPONSE

AGATHÉ (29-10-19)

 

Un article, un communiqué, l'annonce d’une réunion ?
Proposez-le ici !

 

Retour

 

Sète - Revendiquer un port propre n'est pas une erreur de casting !

Béziers - EUROPE ECOLOGIE LES VERTS ET LA FRANCE INSOUMISE: L'ECOLOGIE EN COMMUN

A LIRE AUSSI


 

Regard(s) sur l'actualité politique Héraultaise avec L'Indécapant.