Agde - De la route du Rhum à une nouvelle voie Politique, le surprenant parcours d'Alexandre LARREY.

Agde - De la route du Rhum à une nouvelle voie Politique, le surprenant parcours d'Alexandre LARREY.

Agde - De la route du Rhum à une nouvelle voie Politique, le surprenant parcours d'Alexandre LARREY.

Inconnu des Agathois jusqu’à peu, natif de Toulouse et vivant en Agde, Alexandre LARREY vient de créer son mouvement baptisé Sentinelle Citoyenne; qui participera à l’élaboration d’un projet citoyen en vue des élections municipales 2020. Portrait d’un jeune homme de 37 ans au parcours atypique. De la route du Rhum à une nouvelle voie Politique, le surprenant parcours d’Alexandre LARREY.

Agde, découvre depuis quelques jours un de ses citoyens au beau milieu des ténors de la politique locale. Présenté lors de l’annonce officielle de la candidature citoyenne Agde en Commun, ce courageux garçon n’a pas eu à attendre longtemps pour déjà essuyer les premières attaques des soutiens du maire sortant, Gilles D’Ettore; mais surtout celles des sympathisants du Rassemblement National.

Dans son entourage, nul doute que ces dernières ne puissent l’impressionner, autant il a dû depuis son plus jeune âge, faire face à des difficiles épreuves de vie et qui ont forgés son caractère et sa personnalité. A 17 ans, Il quitte le cursus scolaire prématurément pour entrer dans la vie active et s’assumer financièrement, Alexandre a commencé sa vie professionnelle dans la filière de l’hôtellerie/restauration. Ayant l’esprit entrepreneurial, il crée à 23 ans son entreprise de service à la personne qui par manque d’expérience en gestion, sera placée en liquidation judiciaire en 2007 pour insuffisances d’actifs. Il rebondit aussitôt en décrochant un poste de Technico-Commercial dans un grand groupe Allemand fabricant de matériel de nettoyage professionnel et industriel. Pendant presque dix ans, il sillonne le grand Sud de la France pour conseiller ses clients de différents univers.

Une rencontre qui remet tout en question

En 2016, il fait la rencontre d’un artisan Nantais qui vient de lancer son entreprise spécialisée dans l’élaboration de spiritueux. Ensemble, ils se trouvent des points communs et devient alors son Responsable Commercial Sud, chargé de fidéliser et de développer  un réseau de Cavistes. Les valeurs de partage et de convivialité que dégage l’Entreprise et les proches relations, parfois amicales qu’il entretient avec ses clients, lui font prendre conscience que son aptitude à nouer des liens étroits, peut servir au-delà des relations commerciales. En août 2018, prêt de deux ans après son arrivée, il suit ses convictions en faisant le choix de quitter l’entreprise et pose instinctivement sa démission dans le but se convertir dans une approche plus sociale.

Puis vient, le 17 novembre 2018…

Alors qu’il travaille dans un Hypermarché de la ville, en tant que manutentionnaire pour pouvoir ouvrir ses droits d’allocations chômage et ainsi préparer son projet de reconversion professionnelle; survient une mobilisation inédite de milliers de français qui sortent dans la rue pour dénoncer leur ras le bol et leurs souffrances. Attentif et habitué à décrypter les commentaires des chaînes d’infos en continu, il comprend immédiatement le rôle des médias mainstream à devoir dénigrer le mouvement des Gilets Jaunes du pire que possible. Instantanément, il prend position et assume de soutenir le mouvement de contestation. Impuissant, il fait l’évident constat des directives brutales données aux forces de l’ordre pour asphyxier ce qui semblait être pour lui à ce moment là, un début de pré-révolution.

La rencontre de Christophe Chanlençon et les premiers pas en politique

Alors que les figures des Gilets Jaunes défilent en longueur de journée sur les plateaux et reportages TV, un personnage retient particulièrement son attention : homme à poigne et au franc parlé, il s’agit de Christophe Chalençon. Alexandre prend alors contact avec lui pour échanger sur l’avenir du mouvement. Pendant ce temps là, Chalençon qui depuis plusieurs années déjà étudie les méthodes de gouvernances participatives, cherche des solutions et c’est sur un rond-point du Vaucluse, qu’il rencontre alors Brice Blazy, à ce moment là membre du comité de direction du mouvement de réflexion Refondation porté par Régis Passerieux, ancien Maire d’Agde. Au printemps 2019, un mouvement né de la rencontre de ses deux hommes de convictions, qu’ils nomment « Evolution Citoyenne » liste émanent du mouvement du 17 novembre, portée par  Chalençon (porte parole) et Blazy  (président) et se déclare candidate aux dernières élections européennes. Alexandre LARREY intègre alors l’équipe de campagne et découvre les coups bas en politique : discriminations, censures médiatiques, insultes, intimidations, menaces… bref tout y passe, mais peu importe le score, l’important est de participer pour poser la première pierre d’une nouvelle alternative.

La séparation nécessaire avec Brice Blazy

Alors que le jeune novice, essaye de se frayer un chemin dans le paysage de la politique locale, des médisances circulent sur les réseaux sociaux et sur le terrain, pour faire croire à une manipulation des citoyens. En effet, Brice Blazy a été conseiller municipal auprès de Robert Menard (maire de Béziers), et a rapidement démissionné pour face à la dérive extrémiste et autoritaire lié à un ego déformé́ par la victoire, d’après les dires de ce dernier. Jusqu’au propre camp de Larrey, des doutes s’installent. Pour épargner et protéger les personnes qui l’entourent, Alexandre prend la décision de faire taire ses détracteurs et décide alors de voler de ses propres ailes en lançant son propre mouvement qu’il nommera Sentinelle Citoyenne en référence au suricate, mammifère au comportement altruiste envers sa communauté.

L’idée d’un Pouvoir Citoyen

Avec son mouvement, Alexandre LARREY souhaite rassembler les idées, sans regarder l’idéologie politique des femmes et des hommes, à partir du moment qu’existe le respect et la tolérance et qu’ils croient à une société plus humaine faite de liens et de partage. Il pense qu’en unissant les multiples initiatives citoyennes, ils pourront faire naître un véritable contre-pouvoir de la société civile pour faire face à la mondialisation. Selon lui, le processus de mondialisation bouleverse les relations entre les citoyens et le pouvoir, la prédominance du marché doit les inciter à prendre position en tant que consommateurs, actionnaires ou travailleurs. Face au désengagement de l’État, une communauté d’actions s’active aussi à replacer la dimension humaine au centre des relations commerciales. Dans le mouvement Sentinelle Citoyenne, certains revendiquent l’exercice de la citoyenneté par le biais de la démocratie participative et la réforme des institutions gouvernementales, d’autres choisissent de lancer des projets d’autogestion et d’économie sociale.

C’est avec ces convictions et celles de ses soutiens, que le trentenaire à cofondé  avec  Thierry Gaubert (Délégué Régional Occitanie du mouvement Refondation), une plateforme citoyenne qui proposera a ses concitoyens un programme co construction avec eux-mêmes lors des prochaines élections municipales de 2020.

Pour Alexandre LARREY / Le mouvement Sentinelle Citoyenne (11-09-19)

 

Un article, un communiqué, l'annonce d’une réunion ?
Proposez-le ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Regard(s) sur l'actualité politique Héraultaise avec L'Indécapant.