ACTUALITES : HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

 

HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

Doublement de la RD600
Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villes

I. Présentation de l’opération

La RD 600 (ex RN300) est une liaison importante desservant le port de Sète-Frontignan (1er port de la région Occitanie), ainsi que la station thermale de Balaruc-les-Bains (1ère station thermale de France). Elle constitue également une liaison privilégiée entre l’A9 et le littoral.

Le projet d’aménagement à 2x2 voies de la RD 600 s’inscrit sur le territoire des communes de Poussan, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains et Frontignan. Ces communes connaissent un dynamisme démographique et économique lié à la proximité de Sète mais également à leurs situations géographiques privilégiées, au pied du massif de la Gardiole, en bordure de l’étang de Thau, de la mer et de l’A9. D’ici 2040, le territoire devrait en effet accueillir 26 000 habitants de plus, soit une ville comme Frontignan, et le trafic devrait augmenter de 30 % (2045).

Le doublement de la RD600 intervient dans un contexte global d’aménagement du territoire du Bassin de Thau avec l’extension de la ZAC de Balaruc-le-Vieux Loisirs, l’accroissement de l’activité du port de Sète-Frontignan, le projet de transport en commun en site propre sur la RD2 et la réalisation d’une piste cyclable nord-sud le long de la RD2.

Le doublement de la RD600 entre l’A9 et le carrefour dit de la Peyrade à Frontignan répond à de nombreux objectifs :

  • -  fluidification du trafic, compte tenu des enjeux économiques et touristiques que représente le territoire du Bassin de Thau,

  • -  amélioration de la sécurité et du niveau de service de l’itinéraire,

  • -  préservation de l’environnement notamment du fait de la présence des secteurs sensibles

    que sont l’étang de Thau et les captages

  • -  possibilités de report de circulation de la RD2 vers la RD600 pour redonner à la RD2 un

    caractère de voirie urbaine et développer les déplacements alternatifs.

    Le Département souhaite présenter au public les objectifs de l’opération. A cette fin, il organise du 22 mai au 22 août 2018, une concertation publique afin d’associer en amont les communes, les usagers de la route, les habitants, les associations locales, les représentants de la profession agricole et toutes les personnes intéressées à l’élaboration du projet.


    L’opération en chiffres :

    Longueur : 7,5 km - Chaussée bidirectionnelle à 2x2 voies
    Largeur de la chaussée : 7 m (2 voies de circulation)
    Bande d’arrêt d’urgence de 2,25 m
    Dispositif central anti-franchissement sur la longueur de l’itinéraire 5 points d’échanges

    10 ouvrages dont 1 viaduc (80 m franchissement de la Vène et la RD2) 10 bassins de récupération des eaux pluviales
    Environ 500 000 m3 de déblais pour partie réutilisés en remblai Montant : 60 M€


    Calendrier :

    Concertation publique du 22 mai au 22 août 2018 4 réunions publiques

    - à Frontignan le 22 mai
    - à Balaruc-le-Vieux le 24 mai - à Balaruc-les-Bains le 29 mai - à Poussan le 1er juin

    Registres dans les mairies de ces communes et en ligne sur le site herault.fr : registre- dematerialise.fr/756

    Lancement de l’enquête publique : début 2019
    Etudes détaillées : printemps 2019
    Enquête parcellaire : été 2019.
    Lancement des travaux 2020 - Livraison de l’aménagement : 2024.


    II. Objectifs du doublement de la RD600

    1. Répondre à l’augmentation attendue du trafic et libérer la RD2 du trafic de transit pour la réaménager en voie urbaine

    Aujourd’hui près de 25 000 véhicules empruntent la RD600 chaque jour, un trafic qui doit s’intensifier d’ici 2045 (+30%) notamment en raison de l’attractivité du territoire :

    + 26 000 habitants d’ici 2040.

    Avec le doublement de la RD 600, le Département anticipe sur les évolutions du trafic et les besoins qui en découlent.

    2. Améliorer la desserte locale et la fonctionnalité des échangeurs

  • 3. Apporter une réponse aux convois très exceptionnels (6,00 m X 6,00 m) 4. Rétablir les dessertes riveraines

    5. Faciliter la desserte du port régional de Sète-Frontignan pour accompagner son développement par la Région Occitanie.

    6. Fluidifier la circulation vers les zones touristiques et littorales.

  • III. Les avantages du projet

    Outre la réponse aux objectifs principaux, le doublement de la RD600 va également participer à améliorer l’intermodalité des transports autour du Bassin de Thau et à favoriser le respect de l’environnement.

    1. Une meilleure fluidité entre les différents transports

    La création de nouvelles pistes cyclables, le prolongement et le raccordement à celles déjà existantes est également prévue dans ce projet, afin de favoriser la pratique du vélo et de garantir aux cyclistes le maximum de sécurité.

    Cela permettra notamment de traverser l’ouvrage du chemin des Charbonnières mais aussi la RD613 grâce à la construction d’une passerelle, d’assurer une liaison à la boucle de l’étang de Thau et le raccordement entre le giratoire de la Peyrade et Méreville.

  • Un parking de covoiturage sera installée au niveau de l’échangeur RD600/RD613 afin d’encourager ce mode de transports qui réduit la circulation et limite la pollution.

    Le report du trafic d’autres routes sur cet axe permettra l’implantation d’un Transport en Commun en Site Propre, une voie de bus dédiée sur une autre route.

  • 2. Un projet qui s’insère dans son environnement

    Le Département a conçu cette route pour qu’elle s’adapte au mieux au site du Bassin de Thau, en limitant toutes les pollutions mais aussi en construisant la RD600 avec des matériaux de qualité, longée par des espaces paysagés et des ouvrages d’art.

    Différents enjeux ont été pris en compte :

  • des enjeux hydrauliques et hydrologiques (zones inondables de la Vène et de la Lauze)

  • des enjeux écologiques et réglementaires à prendre en compte (présence d’espèces

    végétales et animales protégées),

  • des enjeux humains importants du fait de la proximité de zones bâties : ambiance


    III. Un chantier d’envergure 1. Le planning du projet

    Dans un premier temps, le Département lance une grande concertation publique du 22 mai au 22 août.

    Des réunions publiques sont organisées : à Frontignan le 22 mai, à Balaruc-le-Vieux le 24 mai, à Balaruc-les-Bains le 29 mai et à Poussan le 1er juin. Des registres seront également mis à disposition des habitants dans les mairies de ces 4 communes, ainsi qu’un registre dématérialisé mis en ligne sur le site herault.fr : registre-dematerialise.fr/756

    L’enquête publique sera lancée dès début 2019 et sera suivie des études détaillées au printemps. L’enquête parcellaire aura lieu durant l’été 2019. Les travaux débuteront en 2020 et s’achèveront en 2024.

    2. La réalisation des travaux

    Le Département s’engage à maintenir la circulation sur le RD600 le temps du chantier ainsi que les convois exceptionnels. Les équilibres déblais/remblais seront recherchés. Le respect des engagements environnementaux sera respecté durant les différentes phases des travaux : période de défrichement, période d’abattage, mises en défens ...

    La réalisation des ouvrages d’art, des échangeurs et les opérations sur les sections courantes constitueront l’ensemble des travaux. Le chantier sera parfois réalisé de nuit.

    acoustique et qualité de l’air, sécurité routière, prise en compte des modes actifs de déplacement, présence de réseaux.

    Le tracé de la route a été réalisé dans l’objectif de réduire le plus possible son emprise et limiter les impacts sur les milieux naturel, agricole et viticole. Le traitement des eaux de pluie sera effectué dans des bassins de dépollution avant d’être rejetées en milieux naturels.

    De nombreuses protections acoustiques (merlons, murs, traitements de façades) ont été prévues pour limiter au maximum les nuisances sonores.

    D’autre part, le traitement paysager et architectural a été réfléchi pour s’inscrire de la meilleure façon dans ce territoire héraultais.

    En fonction des espaces traversés, une palette végétale haute avec arbres (chênes blancs et verts, oliviers, micocouliers, pins d’Alep, pins pignon, cyprès et basse garrigue...) ou une basse garrigue (coronilles, genévriers, grenadiers, lauriers tin, arbousiers, romarins, sauges, thyms, cistes, euphorbes...) seront plantées.

    Les terrassements s’appuieront sur la structure hétérogène de la roche, les dispositifs de sécurité seront architecturés (utilisation de béton en matériaux du site). Les bandes d’arrêt d’urgence seront colorées tout comme le béton qui sera utilisé. Des ouvrages d’art ponctueront également la route afin de la rendre plus agréable possible aux automobilistes.

 

HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

HERAULT - Doublement de la RD600 Anticipons l’avenir économique, industriel et touristique de nos villesher

L'INDECAPANT (23-05-18)     6474 vues

 

L'indécapant 2
L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer