ACTUALITES : Grève le 22 mai : les enseignants des écoles mobilisés pour défendre les services publics

22-05-18 : Grève le 22 mai : les enseignants des écoles mobilisés pour défendre les services publics

Mardi 22 mai, les 9 fédérations représentatives des fonctionnaires appellent à la grève. Le mouvement s’annonce particulièrement suivi parmi les enseignants des écoles de l’Hérault : d’après notre sondage, près d’un enseignant héraultais sur deux sera en grève, avec plusieurs dizaines d’écoles maternelles et élémentaires fermées dans le département.

L’appel unitaire des 9 fédérations et l’ampleur du mouvement sont justifiés par les attaques du gouvernement contre la Fonction Publique, notamment l’École :

• Des annonces inquiétantes concernant l’avenir de la Fonction publique, telles que la suppression de 120.000 emplois, le recrutement de contractuels non-formés à la place de fonctionnaires, la privatisation de missions de service public ;

• Les effets locaux se font sentir dans les écoles, par de nombreuses fermetures de classes dès la rentrée, par une hausse des effectifs par classe un peu partout, par le manque de remplaçants, par l’insuffisance de la formation continue des enseignants ;

• La transparence et l’équité entre les agents sont remises en cause, alors qu’elles sont garantes d’une Fonction Publique juste et efficace. Le projet de réforme des instances paritaires et le développement de la rémunération au « mérite » (nécessairement subjectif et arbitraire dans un domaine comme l’éducation) inquiètent les enseignants à juste titre ;

• Le pouvoir d’achat des fonctionnaires est en berne, avec le gel du point d’indice, la hausse de la CSG, la mise en place d’un jour de carence injuste et inefficace (cf. l’analyse de l’INSEE du 10/11/2017).

Sans les moyens humains et budgétaires nécessaires, avec des conditions de travail détériorées comme jamais, les services publics ne sont plus en mesure de rendre un service de qualité. Cette dégradation touche tous les citoyens, car les services publics sont accessibles à tous et garants de l’intérêt général.

Pourtant, les moyens financiers ne manquent pas, comme en témoignent les mesures favorables aux plus aisés prises par le gouvernement, qui ne profitent qu’à une minorité. C’est donc pour peser sur ces choix politiques et défendre les services publics que les enseignants seront massivement en grève ce 22 mai, à l’appel du SNUipp-FSU et de l’ensemble des syndicats représentatifs de la Fonction Publique.


Magali Kordjani, co-secrétaire du SNUipp-FSU 34

Magali Kordjani, co-secrétaire du SNUipp-FSU 34 (21-05-18)     4260 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer