ACTUALITES : HERAULT - Dépité par cette semaine parlementaire ! par le Sénateur de l'Hérault Henri CABANEL

HERAULT - Dépité par cette semaine parlementaire ! par le Sénateur de l'Hérault Henri CABANEL

Dépité par cette semaine parlementaire !

Cette semaine Parlementaire me laisse un goût amer : deux propositions de loi ont reçu l’unanimité pour l’une, et une large majorité pour l’autre. Résultat : rejetées toutes les 2 par le gouvernement. Le nouveau monde a une vision particulière de la démocratie.

Je rentre du Sénat dépité.

Les citoyens qui ont une piètre opinion de leurs parlementaires seraient fortement étonnés de constater que le consensus existe souvent au Sénat.

La Haute Assemblée, loin des querelles politiciennes de l’assemblée Nationale, se veut constructive car elle représente les territoires. Et elle parvient souvent, loin des clivages politiques, à des votes largement majoritaires car seul l’intérêt général compte.

Mercredi la Proposition de loi visant à instaurer un régime transitoire d'indemnisation pour les interdictions d'habitation résultant d'un risque de recul du trait de côte a même remporté un vote quasi unanime : tous les groupes -y compris LREM- rassemblés sur les bancs de l’hémicycle ont voté Pour, sauf 1 voix. Assez rare pour le signaler.

Et pourtant la Ministre a rejeté d’un revers de main ce consensus.

Autre grand exemple de la vision de la démocratie du gouvernement avec la

Proposition de loi visant à assurer la revalorisation des pensions de retraite agricoles en France continentale et dans les outre-mer: 50 euros supplémentaires pour atteindre 980 euros mensuel.

Même entêtement d'une autre Ministre avec un amendement qui a bloqué le texte.

L’agriculteur que je suis n’a pu s’empêcher de réagir avec ses tripes :

« Madame la Ministre quelle est votre vision de la démocratie ? Vous dédaignez les territoires que nous représentons. On a bien compris que TOUT se décide dans ce microcosme parisien.

Et il vous faudra plus qu'un direct avec Jean-Pierre Pernaut pour vous réconcilier avec la ruralité

Aucun corps de métiers n’est aussi injustement traité que l'agriculture. Bien Plus de 35 heures de travail hebdomadaire pour un revenu qui fait pleurer ... parfois se suicider

Et pour finir, une retraite de misère qui n'est pas digne de notre République. Si Cette Ppl peut sembler symbolique quant à l'augmentation, c'est un signe fort pour nos agriculteurs. Un soutien indéfectible du Sénat. »

Henri CABANEL Sénateur de l'Hérault (18-05-18)     6339 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer