ACTUALITES : EN AGDE, POUR UN HÔPITAL SANS MALADES ?

EN AGDE, POUR UN HÔPITAL SANS MALADES ?

EN AGDE, POUR UN HÔPITAL SANS MALADES ?

A tous les habitants de la ville d’Agde, des villages environnants et à nos amis vacanciers, la CGT adresse ses meilleurs vœux de santé.

Non pas que nous soyons en retard pour les vœux de nouvel an .

Non, il s’agit  de nos bons vœux de CREF.

Vous vus souvenez du CREF ? On vous en avait parlé il y a quelques mois dans un article et dans des tracts. Non ? Pas grave , on se la refait.

Le CREF ou Contrat de Retour à l’Équilibre Financier.

Cela veut dire que pour faire fonctionner l’Hôpital du Bassin de Thau (HBT) il faut faire des économies. Oui,oui,oui !!!

Donc, pour soigner les malades, il faut le faire avec moins d’argent, de pognon, de flouze, de pépètes, etc.

Et comment on fait nous quand on veut économiser ? Facile. On dépense moins.

Perso, quand je dépense moins, je commence par supprimer ce qui est superflu . À  chacun de choisir son superflu. Moi, c’est le coiffeur. Oui, je sais, ça se voit. Merci !

Mais pour la partie de l’hôpital en Agde, comment on fait ?

Énergie ? Non. Besoin de lumière, de chauffage, d’alimenter les appareils médicaux,…

Équipements ? Non. Besoin  de chariots, de linge , de plateaux repas, de lits même ou encore de brancards, n’est ce pas ?

De matériel médical ? Non. Besoin  de compresses, d’antiseptiques, appareil de radiologie, d’échographie, moniteurs, défibrillateurs, stérilisateurs, etc.

Mais alors quoi, me direz vous. c’est quoi le superflu à l’Hôpital du Bassin de Thau ?

Re-facile. On racle sur le temps d’accueil et le personnel.

Le temps d’accueil, ça veut dire les heures d’ouverture.

En Agde, l’Accueil Médicalisé de Jour, AMJ, que nous, on appelle « les urgences » (car on aimerait bien en avoir un de service d’urgence ouvert 24h/24) était ouvert 12 h par jour.

FINI les 12h. On est passé à 9h.

Prière d’être malades entre 9h et 18h ou alors, allez voir ailleurs.

Après tout, pour Agde et les villages, près de 70 000 habitants,  le CREF a décidé que ça pouvait marcher comme ça, non ?.  Pour les 200 000 vacanciers qui viennent l’été, ça devrait suffire, peut-être ?

Il nous connaît bien, le CREF.  c’est pour notre santé.

Le personnel, vous savez, ce sont ces salariés qui vous accueillent, qui vous écoutent, qui vous soignent, qui vous orientent, qui vous ramènent vers la santé. Et bien c’est pareil !!!

moins d’heures d ‘ouverture de l’AMJ,  ça veut dire qu’il y a moins besoin de personnel ? Je ne pense pas mais...

Et vas y que je te décide de diminuer le temps de présence des salariés comme pour le manipulateur en radiologie. Pour ces soins, c’est de 10h à 16h qu’il faut se faire une fracture , selon le CREF.

Soyons un peu organisé voyons ! Pour les personnes âgées et les enfants, prière de ne pas tomber en dehors de cet horaire.

Pour les vacanciers, avant toute activité, prévoyez votre éventuelle blessure en fonction et tout ira comme sur des roulettes. Euh, non, comme sur 1 roulette, économies oblige.

La CGT affirme la nécessité et demande que pour la ville d’Agde et pour les villages alentours, un vrai service d’urgence, ouvert 24h/24 soit crée.

Non, le CREF n’est pas la solution pour que l’hôpital coûte moins cher.

Depuis quand, la santé des populations a-t-elle un coût ?

Depuis que les allègements de cotisations on été donnés au patronat, soi disant pour créer des emplois. Depuis la diminution des remboursements de soins et les cadeaux fait aux mutuelles privées pour soi disant être mieux remboursés. Depuis les promesses de reverser les cotisation salariales pour ne plus mutualiser les recettes de la Sécu. Depuis que la fraude aux cotisations sociales des grandes entreprises se monte à plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Non. Notre santé n’est pas un coût.

c’est un service que l’état doit à sa population. c’est un service qui doit être public, gratuit et inaliénable.

l’Union Locale CGT d’Agde exige , en premier lieu, le retour des salariés et des heures d’ouverture de l ‘AMJ  12h par jour.

l’Union Locale CGT d’Agde exige que soit discutée la mise en place d’un vrai service d’urgence  et que ce projet soit soutenu par les élus des villes et villages concernés.

l’Union  Locale CGT soutien toutes les luttes en cours pour des services d’urgences accessibles, de qualité et avec tous les salariés nécessaires.

Une demande de rendez vous avec Monsieur Gilles D’Ettore, maire de la ville d ‘Agde et  président du Conseil de Surveillance de l’HBT a été faite pour évoquer cette situation.

La mobilisation pour l’hôpital HBT et pour un service d’urgence en µAgde continue.

À tous, fraternellement.

Alex Feletti, secrétaire général de l’UL CGT d’Agde

Post scriptum : le CREF a été décidé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) qui gère les besoins de santé  pour les populations  et qui met en œuvre les politiques de santé décidées par les gouvernement successifs depuis des années.

Alex FELETTI - Secrétaire général de l’UL CGT d’Agde (08-05-18)     5263 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer