ACTUALITES : FRANCE - Néonicotinoïdes, sulfoxaflor, CETA, Bruxelles : l’ultralibéralisme l’emporte sur le principe de précaution.

FRANCE - Néonicotinoïdes, sulfoxaflor, CETA, Bruxelles : l’ultralibéralisme l’emporte sur le principe de précaution.

Néonicotinoïdes, sulfoxaflor, CETA, Bruxelles : l’ultralibéralisme l’emporte sur le principe de précaution.

Trois néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles, déjà soumis à des restrictions d'usage dans l'UE, viennent d’être presque totalement interdits ce 27 avril. C’est ce qu’exigeaient depuis fort longtemps et avec clairvoyance les élus du Front National.

Ces substances neurotoxiques, qui s'attaquent au système nerveux des insectes, auraient déjà dû être prohibées depuis 2013, après la première évaluation négative de l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa).

En France, l’interdiction de tous les néonicotinoïdes devrait entrer légalement en vigueur à partir de septembre, mais des dérogations seront possibles pour certains usages jusqu’au 1er juillet 2020.

Il n'en reste pas moins que l’utilisation en serres de produits comme le sulfoxaflor (d’ailleurs interdit aux USA), nocifs pour les insectes comme pour les humains, a toujours cours. Ce qui est aussi très préoccupant.

Il faut savoir enfin que des substances toxiques ont été détectées dans 75% du miel produit dans le monde entier1, ce qui se révèle inquiétant pour les abeilles comme pour les consommateurs. D’après la revue Science, la fréquence de contamination la plus élevée hors Union européenne concernerait les miels d'Amérique du Nord (89%) et d'Asie (80%).

Une réalité inquiétante au moment où l’Union européenne entend nous imposer des accords de libre-échange, tels que le CETA, où la dérégulation en matière sanitaire prévaut sur le plus élémentaire principe de précaution.

A l’heure où notre Parlement national n’a pas encore ratifié le moindre traité de libre-échange, nous demandons aux élus de notre pays de refuser tout texte qui ne tient aucunement compte du principe de précaution, met en péril notre santé et il laisse entrer sur le marché européen des produits et des aliments dangereux.

1 http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/10/05/01008-20171005ARTFIG00369-75-du-miel-mondial- contient-des-pesticides-nefastes-aux-abeilles.php

France JAMET - Député français au Parlement européen 1ère Vice-présidente du groupe FN-RBM au Conseil Régional d’Occitanie (07-05-18)     5050 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer