POLITIQUE : MONTPELLIER Le sénateur Henri CABANEL a présenté sa charte " La ruralité, mode d'emploi "

MONTPELLIER Le sénateur Henri CABANEL a présenté sa charte " La ruralité, mode d'emploi "

Aux côtés d'habitants, de maires, de responsables professionnels, le sénateur Henri CABANEL  a présenté à la presse deux chartes initiées pour jouer la carte de la transparence et éviter les déconvenues d'une vie à la campagne qui ne correspond pas toujours aux fantasmes  : "  La ruralité, mode d'emploi ".

Vous trouverez ci dessous le PDF du document destiné aux habitants dans le cadre d'échanges initiés par le sénateur de l'Hérault Henri Cabanel et les maires ainsi qie la présentation qui en fut faite . 

Le premier événement aura lieu ce jeudi 15 mars à 19 heures à Saint-Bauzille de Montmel

— Pourquoi j’ai lancé la charte « ruralité mode d’emploi « ?

Une montée en puissance des votes extrêmes liée -les analyses d’enquêtes le démontrent- au sentiment d’isolement de la France rurale et corrélée à la disparition de services publics,

Un fantasme du « vivre à la campagne » motivé souvent par des objectifs d’économies sur le prix du foncier et du logement, débouchant sur des déconvenues : plus de temps de trajet domicile/emploi, difficulté à comprendre l’activité agricole, moins de services et de commerces...

Et de nombreux appels de maires m’indiquant leurs difficultés à réunir dans l’harmonie les néo habitants et les anciens...m’ont poussé à entreprendre un travail avec des citoyens, des maires, des représentants professionnels et à co construire deux démarches de charte : l’une destinée aux citoyens, l’autre aux aménageurs-lotisseurs

La première explique la ruralité dans sa réalité : ses atouts et ses combats

La seconde est un engagement des aménageurs constructeurs à jouer la carte de la transparence lorsqu’ils ont un projet d’aménagement.

Une carte d’identité réaliste de la commune donnée aux futurs acquéreurs.

A mes côtés, Des citoyens

Béatrix, habitante de Montbazin
Frédéric, habitant de Puéchabon
Guy, habitant de Saint-Bauzille-de-Montmel Rosalie, habitante de La Tour-sur-Orb

Des maires

Marie-Aline EDO, maire de La Tour-sur-Orb
Lionel GAYSSOT, maire de Saint-Génies-de-Fontedit
Jacques GRAVEGEAL, maire de Campagne
Françoise MATHERON, maire de Saint-Bauzille-de-Montmel
Jean-Pierre RAMBIER, maire de Saint-Jean-de-Cuculles, Président du Groupe RAMBIER Stéphane SIMON, maire de Puéchabon
Laure TONDON, maire de Montbazin, Présidente de l’association des maires ruraux de l’Hérault

Des responsables professionnels

Jérôme DESPEY, Président de la Chambre d’agriculture de l’Hérault
Samuel MASSE, Président des Jeunes Agriculteurs de l’Hérault
Louis-Pierre ANGELOTTI, Président du groupe ANGELOTTI
Hervé VANALDEWERELD, Président de la Chambre régionale de l’Union nationale des aménageurs lotisseurs

« La ruralité n’est pas un musée !
Nos villages bougent, on ne peut pas les figer ! Les néo ruraux reprochent l’activité agricole à ceux qui ont façonné les paysages et qui en préservent l’attractivité » Françoise Matheron, maire de Saint Bauzille de Montmel, a synthétisé ce que vivent souvent les agriculteurs aujourd’hui.

Le bruit des tracteurs, les odeurs de bétail, les produits phytosanitaires... Les agriculteurs se sont engagés dans des voies de préservation de l’environnement et la chambre d’agriculture a initié des échanges avec les citoyens mais les activités doivent demeurer pour préserver le potentiel économique et agricole.

« Je vais connecter les maires à la Chambre d’agriculture, aux Jeunes agriculteurs, à la chambre régionale de l’Union nationale des aménageurs lotisseurs, avec un seul objectif : le bien vivre ensemble dans nos villages ruraux.

Un grand Merci à Vanik BERBERIAN, Président de l’association nationale des maires ruraux qui me soutient dans ce projet »

 

 

OCCITANIE TRIBUNE (13-03-18)     2037 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer