POLITIQUE : HERAULT - Vote du budget primitif 2018 du Conseil départemental : Les détails et les chiffres

HERAULT - Vote du budget primitif 2018 du Conseil départemental : Les détails et les chiffres

Un budget départemental 2018 : ambitieux et solidaire

Après le débat d’orientation budgétaire qui a eu lieu le 18 décembre 2017, le vote du budget primitif est l’occasion de fixer le cap des prochaines politiques publiques à mener en faveur des Héraultais et du territoire.

C’est un budget primitif 2018, d’un montant de 1,490 Milliards €, qui va être voté par l’Assemblée départementale. Avec ce budget, le Département affirme son ambition pour un développement équilibré du territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes, sans augmentation du taux de la taxe foncière.

Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 758 M€. Il progresse plus modérément que les années précédentes en raison principalement de la stabilisation du nombre d’allocataires RSA. Pour autant, le reste à charge du Département concernant les 3 allocations individuelles de solidarité, Allocation personnalisée d’Autonomie (APA), Revenu de solidarité active (RSA) et Prime de compensation du handicap, augmente de 17,5M€ en 2018, soit 192,9 M€ non compensés par l’Etat.

Le Département de l’Hérault parvient à équilibrer son budget grâce à l’optimisation des moyens de fonctionnement (les dépenses de fonctionnement sont stabilisées grâce à la maitrise de la masse salariale, à la rationalisation de ses dépenses, à l’optimisation de sa gestion de la dette, ...) mais aussi grâce à son dynamisme démographique qui renforce le produit des droits de mutation que le Département perçoit.

En 2018, le Président du Département Kleber MESQUIDA a décidé de maintenir un haut niveau d’investissement, 206 millions d’euros (+7M€/2017), destinés à soutenir l’activité et l’emploi ainsi que les communes et intercommunalités. Cet investissement conséquent doit aussi permettre au Conseil départemental de mettre en œuvre les orientations fixées en début de mandat dont les réalisations seront lancées en 2018 : le Très haut débit, l’irrigation en viticulture, l’Oenotour de l’Hérault, et les équipements culturels majeurs.

 

OCCITANIE TRIBUNE - Florence DENESTEBE (15-02-18)     2127 vues

 

L'indécapant 2
L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer