ACTUALITES : FRONTIGNAN ( 34 ) Cinéma : Commeinhes refuse le dialogue

FRONTIGNAN ( 34 ) Cinéma : Commeinhes refuse le dialogue

Le 7 mars dernier, à la sortie de la CDACi favorable à son projet de multiplexe, François Commeinhes déclarait sans ambiguïté qu’il enlèverait ses recours contre le projet de Frontignan, validé en CDACi le 25 octobre 2018, si Frontignan n’en portait pas de son côté contre le sien.

Dans une volonté d’apaisement et souhaitant favoriser le dialogue entre les deux porteurs de projet, GPCI et VEO, j’annonçais donc le 29 mars ma volonté de ne pas attaquer par voie de recours gracieux le projet de Sète. Depuis, silence. Pire, M. Commeinhes a décidé de mandater un cabinet d’avocats pour attaquer devant la cour administrative de Marseille la future décision de la CNACi, commission nationale qui doit se prononcer le 9 mai prochain sur les deux projets. S’il allait jusque-là, il ferait perdre deux ans minimum à tout le monde. Comme d’habitude, M. Commeinhes fait exactement le contraire de ce qu’il dit.

Cette attitude fourbe et jusqu’au-boutiste traduit une seule et unique volonté : détruire le projet en cœur de ville de Frontignan que tous les professionnels trouvent vertueux.

Nous avons été tous deux invités au dialogue lors de nos rendez-vous respectifs au Centre national du cinéma (CNC), les 4 et 5 avril derniers, par le directeur de cette instance. Une fois encore, M. Commeinhes n’a pas donné suite.

J’ai attendu jusqu’au dernier jour mais je suis contraint désormais de déposer un recours contre son multiplexe, car ne le faisant pas, je perdrais dès demain toute possibilité de défendre par la suite le projet de Frontignan.

M. Commeinhes privilégie encore le conflit plutôt que la main tendue. Son intérêt plutôt que l’intérêt général. « L’affaire » des cinémas aura au moins permis de révéler son vrai visage.

VILLE DE FRONTIGNAN (11-04-19)     1080 vues

 

L'indécapant 1
GRAU DU ROI
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer