ACTUALITES : Kléber MESQUIDA, Président du Département, a visité le Canton de Agde

 

Kléber MESQUIDA, Président du Département, a visité le Canton de Agde

Vendredi 15 mars, Kléber MESQUIDA, Président du Département, a visité le Canton de Agde accompagné des conseillers départementaux de ce canton, Marie-Christine FABRE DE ROUSSAC et Sébastien FREY.

« Ces visites de terrains dans les cantons permettent de mieux comprendre les attentes des élus et des habitants et d’être ainsi plus efficace dans l’aide que nous apportons aux communes et aux acteurs locaux tels que les collèges, entreprises… »

Suivez sur les trois liens ci dessous les reportages photos complets réalisés par notre photographe
Michel DESNOS  pour L' INDECAPANT et OCCITANIE TRIBUNE 


AGDE - Reportage Photos Michel DESNOS

MARSEILLAN - Reportage Photos Michel DESNOS

BESSAN - Reportage Photos Michel DESNOS


Cette visite cantonale a débuté par une rencontre à la Maison Noilly Prat à Marseillan, vermoutherie fondée en 1813. 

Depuis cette date, la recette du Noilly Prat n’a jamais changé. Produit à partir de mistelle de raisins et de deux vins blancs issus des cépages Clairette et Picpoul, l’objectif est de reconstituer le goût du vin qui était autrefois importé en bateau et exposé sur le pont au soleil et aux embruns. Après la vinification en foudre en chêne, les vins reposent ensuite dans 1600 fûts de chêne placés dans une immense cour en plein air. Ils sont ensuite assemblés aux mistelles puis à des épices et plantes du monde entier, régulièrement mélangés, filtrés, puis reposent à nouveau avant d’être mis en bouteille.

Noilly Prat fait partie de l’Oenotour de l’Hérault lancé par le Département de l’Hérault.

Plus d’informations :

2ème département viticole de France, l’Hérault est également le 4ème département touristique. Pour en faire la destination œnotouristique leader en Europe, le Département a lancé en février 2018 l’Œnotour de l’Hérault. Créé en partenariat avec les professionnels du tourisme et de la viticulture, notamment les territoires Vignobles et découvertes, l’objectif est de faire rayonner l’Hérault !

L’Œnotour, ce sont 515 kms de routes, 24 circuits œnotouristiques qui maillent le territoire d’est en ouest et du nord au sud, 15 Œnorandos®, 4 destinations labellisées Vignobles et découvertes, 64 caveaux-étapes ambassadeurs de la démarche, 9 œnopôles et maisons des vins, plus de 700 caveaux ouverts au public…

Un an après, la démarche est bien ancrée et reconnue. Après l’obtention du prix Iter Vitis Awards aux Assises de l’Oenotourisme à Paris, le célèbre Routard publiera en juin 2019 son tout premier guide œnotouristique avec l’Œnotour de l’Hérault.

#Ports

Les élus ont ensuite découvert le chantier du Port de plaisance de Marseillan Ville souhaité par la commune pour : 

-       Permettre un accès au port totalement piétonnier.

-       Restaurer les quais dans le respect de l’histoire du port, et les surélever pour supprimer les sursols des terrasses et faciliter ainsi l’accès PMR des restaurants.

-       Remplacer le ponton en bois situé sur la rive droite par une dalle en porte-à-faux pour uniformiser les revêtements de sol.

-       Créer une fontaine d’eau salée à l’extrémité du port formant un miroir d’eau transparent. Ce système unique apportera une touche d’esthétisme et d’originalité semblable aux deux fontaines de l’avenue de la Méditerranée, l’huître et la grappe de raisin. 

Coût du projet : 6,8M€

Le Département y contribue à hauteur de 340 000€. Il est aussi propriétaire des ports départementaux de Tabarka et des Mazets à Marseillan. Des travaux de requalification ont été réalisés en 2006 à Tabarka (700 000 €) et une aire de carénage avait été créée en 2008 (800 000 M€). Pour le port conchylicole des Mazets, le Département prévoit une opération de requalification des digues de protection en 2020 et un dragage est en cours.

Coût du projet : 1,6M€

A l’embouchure du Canal du Midi, les élus se retrouveront à la Pointe des Onglous au bord de l’étang de Thau. Ce sera l’occasion d’échanger sur les enjeux de la conchyliculture

Plus d’informations :

Le Département est propriétaire de huit ports :

• Port mixte de Bouzigues

• Port mixte de Mèze

• Port conchylicole du Mourre-Blanc à Mèze

• Port du Chichoulet à Vendres

• Port conchylicole des Mazets à Marseillan

• Port mixte de Tabarka à Marseillan

• Port conchylicole du Barrou à Sète

• Port de pêche du Grau d’Agde

La moitié des entreprises conchylicoles de l’Hérault est installée dans les ports appartenant au Département, soit plus de 650 emplois directs concentrés sur le pourtour de la lagune de Thau. Pour garantir à ces professionnels des conditions optimales de travail, le Département investit pour entretenir et moderniser ces équipements. 3,1M€ sont consacrés cette année aux filières maritimes, dont 1M€ pour soutenir les conchyliculteurs touchés par la malaïgue.

#Patrimoine

Dans le cadre de cette visite cantonale, les élus ont fait étape au Château Laurens (ou Villa Laurens) à Agde, classé au titre des monuments historiques.

Cet édifice représentatif de l'art nouveau et de l'orientalisme se situe au bord de l’Hérault. Il doit sa notoriété et son nom à Emmanuel Laurens qui l’a fait construire en 1896. Le propriétaire va s’enrichir suite à un héritage et transformer entièrement le site en créant une splendide villa à la pointe de la modernité, intégrant les impressions de voyages qu’il va effecteur partout dans le monde. Décors intérieurs muraux, vitraux, céramiques, mobilier … la Villa Laurens possède un style éclectique côté extérieur, et un style mêlant des influences Art Nouveau ou mauresque côté intérieur.

Face à un très mauvais état de conservation, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (CAHM) engage, au début des années 2000, un programme de travaux en plusieurs tranches.

La première phase a permis la restauration puis la valorisation du salon de musique attenant à la villa, avec la réfection des couvertures du dôme sommital, puis la restauration de l’ensemble de son intérieur et de ses décors peints Art Nouveau.

Le Département a co-financé cette première phase (2011 – 2014) à hauteur de 225 600 € pour les études, ainsi que les premiers travaux de restauration : mise en sécurité, restauration du salon de musique

La deuxième phase a démarré en janvier 2017, avec la restauration de la villa proprement dite, pour sa consolidation puis sa restauration extérieure et intérieure. Cette campagne doit s’achever fin 2019.

Coût du projet : 4 239 224 €

Demande de subvention au Département de l’Hérault : 400 000 €

Cette tranche de travaux doit être suivie de deux autres, à hauteur respectivement de 3 166 610 € et 1 909 476 €.
A la suite des travaux, un projet culturel doit être élaboré. Un comité scientifique a été mis en place qui réunit, en plus des services de la Ville et de la CAHM, la DRAC, la Région, le Département et l’Université. 

#Criée du Grau d’Agde

Les élus ont ensuite été accueillis à la criée du Grau d’Agde par le Président Christian THERON et la directrice Aurélie DESSEIN. Le Département gère le port de pêche et la criée du Grau d’Agde. Pour soutenir la pêche, secteur en pleine mutation, le Département met tout en œuvre pour s’adapter aux évolutions en privilégiant une meilleure valorisation de la filière et une diversification. Plus de 12M€ ont été investis par le Département pour améliorer le fonctionnement du port et de la criée. Trois opérations d’ampleur ont été réalisées ces dix dernières années. La création de 330 m de quais linéaires a précédé l’extension du quai de débarquement. L’aménagement du bâtiment de la Criée et la création d’un circuit pédagogique ont été réalisés en 2017. Ouvert au public et situé au cœur de la criée, le Belvédère permet aux visiteurs de découvrir les espèces de notre littoral, les métiers de la pêche méditerranéenne et de la pêche des chalutiers.

# Littoral

A Vias, Kléber MESQUIDA a échangé avec l’équipe municipale sur la gestion du trait de côte. Le littoral de la commune est confronté à de graves problèmes d’érosion. Face à ce constat le Département a participé à une étude lancée à l’initiative de l’Agglomération Hérault Méditerranée.

Un programme d’intervention en 2 phases a été validé :

·         Phase 1 : rétablir le fonctionnement naturel de ces plages (suppression des enrochements, reconstruction de la dune en lieu et place des enjeux du bord de mer et rechargement) avant de prévoir une mise en valeur « long terme ». Cette phase doit durer 10 ans et se décompose en 3 exercices de travaux. Actuellement les travaux prévus pour l’exercice 1 sont terminés et les études règlementaires et environnementales concernant l’exercice 2 sont en cours.

  • Phase 2 :
    • Rechargement massif en sable et/ou recul des enjeux* de l’ordre de 100 m (*ensemble des personnes et des biens susceptibles d’être affectés par un risque naturel).
    • Mise en place d’une charte patrimoniale signée par le Département qui a vocation à fédérer de nombreux acteurs autour de la co-production d’un projet de gestion intégrée et durable du littoral de Vias.

Financement : le Département de l’Hérault intervient à hauteur de 15% sur l’ensemble de ces opérations, qui ont représenté 8 M€ sur 2007-2014. 

Plus d’informations sur Hérault littoral :

Avec le schéma Hérault Littoral, voté en février 2019, le Département élabore une stratégie au long cours pour préserver et protéger ses précieux 130km de côtes et de lagunes.

Face à l’avancée de la mer et aux enjeux actuels, ce schéma vise à répondre à l’ensemble des défis attachés au dérèglement climatique, afin de préserver et de continuer à développer l’attractivité économique et touristique du littoral héraultais. Il s’agit de protéger les plages, préserver le trait de côte, moderniser les ports départementaux et soutenir les filières de pêche et conchyliculture tout en garantissant l’attractivité de cette zone touristique. Le point d’orgue de cette stratégie sera la création de la Maison du Littoral qui permettra au public de mieux connaître l’importance de la biodiversité, de son économie et de son identité.

Financement : 350 M€ en cofinancement dans les 10 années à venir.

#Routes

A Portiragnes un nouveau giratoire est en cours de réalisation pour sécuriser et fluidifier l’intersection des RD 612 et RD 37e15. La livraison est prévue pour la fin du mois d’Avril. 

Ce projet est l'aboutissement de 6 ans de travail et de concertation avec les différents partenaires.

Coût du projet : 900 000 € TTC

Le financement  est assuré à parts égales par la commune de Portiragnes (33%), la Communauté d’Agglomération Héraut Méditerranée (33%) et le Département de l’Hérault (33%).

Plus d’informations :

En février 2019, l’Assemblée Départementale a voté un budget primitif de de 64 M€ pour les routes.  Sécurité et mobilités garanties pour le réseau routier de 4500 km et les aménagements cyclables.

#Collèges

Pour terminer cette journée sur le canton d’Agde, les élus ont visité le collège Victor Hugo à Bessan, en présence du Principal Philippe REYSSIER et son équipe, et du Maire de la Commune Stéphane PEPIN BONET.

Equipements mobilier, informatique, travaux … ces trois dernières années, le Département a investi 441 000 € dans ce collège de plus de 450 élèves.  En 2019 le collège va bénéficier du renouvellement de 33 ordinateurs, et plusieurs travaux sont en projet comme par exemple : la réfection de la toiture, l’aménagement de la cuisine, ou encore l’aménagement des salles de physique et de SVT (sciences de la vie et de la terre). 

Plus de 4 000 € seront consacrés par le Département aux Actions Educatives Territoriales (AET) sur l’année scolaire 2018/2019. Grâce à un partenariat noué entre le Département de l’Hérault, les services de l’Education nationale et la DRAC Occitanie, ce dispositif soutient les projets éducatifs portés par les équipes pédagogiques des collèges de l’Hérault.

Pratiques artistiques, sportives, citoyenneté, sensibilisation à l’environnement, diverses actions sont proposées dans les établissements en complément des enseignements. Cette année au collège Victor Hugo 5 projets seront subventionnés par le Département, comme par exemple une intégration autour de la voile pour les 95 élèves de 6ème, ou encore une session sur le thème « Méditer pour moins stresser » pour 12 élèves en classe ULIS (classe réservée aux élèves souffrant de troubles cognitifs).

Plus d’informations :

En 2019, le Département de l'Hérault consacre un budget de 52,6 M€ à l’éducation. Ses actions portent principalement sur un accès à l’informatique pour tous, une restauration scolaire de qualité, la construction, l’entretien et la rénovation des collèges.

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'HERAULT (18-03-19)     3510 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer