ACTUALITES : BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ : L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ : L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre de libre expression ouverte pour éditer sous leur responsabilité textes et communiqués de personnes physiques ou morales  étrangères à notre rédaction.

L'INDECAPANT offre ainsi un lieu de réflexion et une vitrine des pensées plurielles de notre région OCCITANIE en contribuant a un débat ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction de L'INDECAPANT ou de ses responsables ».

Vous pouvez correspondre à l'auteur en cliquant sur sa signature.  
   

L’arbre cache-t-il la forêt ?

La presse nationale, via Le Canard Enchainé, fait toute la lumière sur les relations particulières entre les Ménard et un gros promoteur montpelliérain.

Enfin, les questions restées lettre morte lors de plusieurs Conseils Municipaux trouvent leurs réponses.

De quoi s’agit-il :

  • Les Galeries Lafayette : nous avions dénoncé le montage financier fumeux au bénéfice de la SOCRI et au détriment des Biterrois qui ont perdu 2,8M€ dans l’opération.
  • L’hôtel face au Polygone : l’achat contracté par un promoteur local a été cassé sans préavis ni explications, au plus grand profit de la montpelliéraine SOCRI. Un procès est d’ailleurs en cours. Nous avions interpellé Robert Ménard sur l’intérêt pour notre Ville du changement de promoteur pour un projet identique.
  • Le paiement des honoraires de l’association des commerçants du centre-ville : nous nous étions étonnés que les frais d’avocat pour le procès intenté contre le projet de centre commercial de Colombiers soient financés par la SOCRI.

Nous avions dénoncé ces choix peu cohérents en Conseil Municipal. Comme d’habitude, nous n’avions obtenu aucune réponse ! Nous demanderons à nouveau des explications lors du prochain Conseil Municipal.

C’est évident, une entreprise n’investit pas sans attendre un retour.

Les éléments nouveaux apportés par le Canard Enchaîné ne font qu’allonger la longue liste de nos interrogations sur les contreparties occultes offertes par la SOCRI aux Ménard en pleine période électorale 2017.

Nous ne sommes pas surpris de cet article, mais nous sommes inquiets de l’éventuelle ampleur que pourraient prendre ces révélations.

Il est de l’intérêt de tous les biterrois que la lumière soit faite au plus vite sur cette affaire et sur ses éventuelles suites.

Nous demandons au Procureur de la République de se saisir de cette affaire pour que toute la lumière soit faite. La gravité des faits, la documentation précise des accusations et le travail de journalisme d’investigation nécessitent de toute évidence d’apporter toutes les réponses nécessaires. Nous n’acceptons pas que Robert Ménard balaye la question d’un simple revers de la main.

Pascal RESPLANDY

Président du groupe d’opposition « Pour la Renaissance de Béziers »

A propos de Pascal Resplandy

Pascal Resplandy est élu d’opposition au Conseil Municipal de Béziers depuis 2014, Conseiller Communautaire et Président de la Commission d'Appels d'Offres de l’Agglomération Béziers Méditerranée.

Pascal Resplandy est président de l’association citoyenne « Béziers en Rouge et Bleu » et invite tous les Biterrois au rassemblement qu’ils soient de gauche, de droite, du centre, ou sans opinion politique dans l’objectif de construire un projet politique ambitieux et cohérent pour la ville de Béziers.

Pascal Resplandy a déclaré officiellement sa candidature pour les élections municipales de 2020 à la ville de Béziers.

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ :  L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ :  L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ :  L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ :  L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

BEZIERS - L'AFFAIRE du CANARD ENCHAINÉ :  L’arbre cache-t-il la forêt ? par Pascal RESPLANDY

Pascal RESPLANDY Président du groupe d’opposition « Pour la Renaissance de Béziers » (14-03-19)     9522 vues

 

GRAU DU ROI
L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer