ACTUALITES : AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

 

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

AGDE -  Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés par Michel DESNOS

Cette rubrique " Images Brutes ..Sans commentaire "  vous est proposée par le Photographe Michel DESNOS

Cette rubrique donne une vision brute sans aucun commentaire de cette manifestation  et laisse à chacun le soin de partager ce lien photographique général de la manifestation en laissant, s'il le souhaite ses propres commentaires.



69 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE

 



Plus de 300 personnes venues pour la conférence grand public " La Retirada " avec Geneviève Dreyfus - Armand et Christian Camps

I y a 80 ans, la chute de Barcelone signe la fin de la République espagnole et la victoire de Franco. Des centaines de milliers de réfugiés traversent les Pyrénées en plein hiver pour rejoindre la France.

Après des tergiversations et sous la pression de la population, le gouvernement français accepte d'ouvrir la frontière le 28 janvier 1939, d'abord pour les seuls civils, puis pour les soldats de l'armée républicaine espagnole.

Pour les héberger, des camps très sommaires sont construits, d'abord dans les Pyrénées-Orientales, comme sur la plage d'Argelès ou à Rivesaltes.

Pour désengorger ces camps, d'autres sont construits, comme à Agde.

L' association(AMCA entretient la mémoire de ce camp des Catalans et organise des conférences et des expositions sur la Retirada et les 80 ans de la création du camp d'Agde, du mardi 12 mars au samedi 16 mars. Une semaine internationale de l'exil et de la mémoire, parrainée par le chanteur catalan Cali et conclue par un concert de Paco Ibanez.
 

La transmission de la mémoire en question
Une stèle en pierre noire, c'est tout ce qu'il reste du camp construit à Agde pour héberger les Républicains espagnols, fuyant le régime franquiste.
En mai 1939, il y avait ici 25 000 réfugiés, des baraquements étendus sur 30 hectares, construits par les militaires français.

Pour transmettre ce passé, il ne reste aujourd'hui que la mémoire des survivants.

Joseph Vilamosa, 92 ans, et Maria Blaya-Marza, 95 ans, ne s'étaient jamais rencontrés. Ils avaient 11 et 14 ans quand ils ont franchi les Pyrénées à quelques jours d'intervalle en hiver 1939. Et ils ont les mêmes souvenirs : la peur, le froid, la faim, les poux.

Maria fuyait Taragonne avec ses deux petits frères, séparée de ses parents. Grâce à la Croix Rouge, elle retrouve ses parents à Sarlat et la famille s'établit en Dordogne.

Il lui faudra 50 ans pour se sentir vraiment acceptée dans son nouveau pays. Et plus longtemps encore pour raconter ses souvenirs de la Retirada.

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

AGDE - Les 80 ans de la Retirada et du camp d'Agde commémorés

L'INDECAPANT - Images Michel DESNOS (13-03-19)     3120 vues

 

L'indécapant 1
GRAU DU ROI
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer