ACTUALITES : AGDE l’intemporelle au croisement d’un environnement humain et écologique durable

AGDE l’intemporelle au croisement d’un environnement humain et écologique durable

Aujourd’hui 80% des Français vivent sur des territoires urbanisés. Les instances dirigeantes doivent engager leurs responsabilités  sur le  maintien d’un équilibre environnemental et sociétal. C’est l’enjeu du troisième millénaire.

La qualité de vie à Agde est reconnue, de nombreux labels la consacrent vertueuse à plusieurs titres: sa  qualité touristique et d’accueil, du vivre ensemble, de  ses eaux de baignade etc...

Cependant la tâche est lourde, car dans notre cité  très attractive,  la population augmente très vite, plus de 40% depuis les années 2000,  passant de 20 303 à 28 120 habitants en 2019. Dans ces conditions les besoins se multiplient , en terme de nourriture, de produits de consommation, d’énergie, de logements, d’infrastructures, d’emploi, de soin,  et d’éducation .

Certes, depuis 2009, la ville s’est engagée sur des axes majeurs:

les économies d’énergie dans les bâtiments communaux, la préservation de la ressource en eau (irrigation raisonnée du golf),l’amélioration de la gestion des déchets avec un service de compostage, le tri sélectif dans les structures municipales, l’extension des voies douces, pour ne citer que les plus significatifs.

 Il convient de ne pas se laisser distancer,  quand la politique locale de développement durable paraît  très perfectible. Sans tarder, il conviendrait de prioriser certaines actions telles que :

  • favoriser l’implantation sur la commune d’ exploitations agricoles «bio», de cultures et d’élevages raisonnés, de circuits courts de distribution, par des incitations fiscales et un soutien financier;
  • lors des cérémonies, proposer à la population des collations saines et équilibrées.

De même, dans la restauration collective, les cantines, les crêches, s’attacher à servir  des repas élaborés à partir de produits locaux et de qualité ;

  • assister gratuitement les usagers par des diagnostics d’économie d’énergie de leur consommation d’ eau et électricité;
  • généraliser le tri de papier et carton  à toutes les structures communales, ne diffuser des brochures municipales qu’en papier recyclé comme signe fort d’engagement de protection de la nature et des forêts;
  • arrêter le déboisement de pinèdes et sites environnementaux remarquables,  d’espaces publics arborés d’essences méditerranéennes, préserver les poumons verts et la biodiversité de notre commune;
  • veiller à la qualité de l’air grâce à une volonté affirmée d’usage de véhicules électriques par les services municipaux et du CCAS, assurer un maillage plus cohérent des voies piétonnes et cyclables sur la commune, envisager la location libre de vélos pour libérer le centre ville;
  • privilégier l’architecture durable par un choix judicieux de matériaux naturels, encourager les entreprises agathoises à développer ce concept , à construire des logements et à créer des emplois;
  • généraliser le programme VIF  pour une meilleure alimentation des enfants( lutte contre l’obésité) à toutes les personnes rencontrant les mêmes difficultés de santé;
  • encourager toutes les initiatives de nature à sensibiliser les enfants à la protection de la nature, aux principes d’une vie saine.

Tant de pistes de réflexion à suivre, à enrichir, à appliquer pour qu’AGDE ne soit pas que le témoin de cette révolution sociétale bien engagée

Corinne SEIWERT Conseillère municipale de la Ville d'Agde (21-02-19)     1917 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer