ACTUALITES : SETE ( 34 ) - : Suite à la réunion publique au sujet du projet de marina à Sète

SETE ( 34 ) - : Suite à la réunion publique au sujet du projet de marina à Sète

Objet : Suite à la réunion publique au sujet du projet de marina à Sète

À Sète, le 30 janvier 2019

Madame la présidente de la région Occitanie,

Cette lettre fait suite à la réunion publique qui s’est déroulée à Sète le 23 janvier 2019 au sujet du projet de marina pour méga-yachts, porté par la Région Occitanie et le Port de Sète.

Le collectif « Une marina : pour qui ? pour quoi ? » a initialement organisé cette réunion afin de poursuivre un dialogue qui nous semblait avoir été initié au sujet de ce projet. Depuis son déplacement au bassin Orsetti, il nous semblait en effet que vous aviez entendu les préoccupations des habitants, et qu’il était dès lors possible de poursuivre les discussions dans un climat plus apaisé. Depuis, la Région et le port de Sète ont poursuivi la menée de ce projet et y ont même donné un coup d’accélérateur ce début d’année en commençant les premiers travaux. Nous avons alors à ce moment-là ressenti une grande déception, voyant que finalement, le processus se poursuivait sans aucune information et sans aucune forme de dialogue. Nous avons osé croire que cette réunion publique du 23 janvier serait comprise par vous comme un appel à rétablir ce dialogue. Dans la lettre d’invitation qui vous était adressée, nous étions allés jusqu’à vous proposer de préparer ensemble cette réunion. Cette attente a été bien déçue, mais nous tenions quand même à vous exprimer les enseignements que nous tirons de cette réunion.

Tout d’abord, nous pensons que vous avez fait une erreur stratégique en nous proposant comme seuls interlocuteurs non pas des responsables politiques, mais des directeurs de services. Une erreur stratégique car cela n’a fait qu’accentuer les frustrations des habitants qui étaient venus exprimer des questions d’ordre politique, de choix politiques, et qui avaient pour seules réponses des éléments techniques. À propos de ces éléments techniques, aucun n’a répondu à nos questions et attentes, nous n’avons rien appris de nouveau ce soir-là. M. Carmes n’a pas répondu aux inquiétudes concernant les impacts économiques et environnementaux de ce choix de développement. Pire, les réponses semblaient improvisées et manquaient d’éléments solides, de chiffres précis. Certains éléments semblaient contradictoires, à l’image de la réponse à l’appel d’offre d’IGY Marina que nous avons étudié avec attention. À ce propos, comment la Région peut-elle s’engager avec un partenaire sensé être un leader de son domaine mais qui tient à préciser « Nous attirons l’attention du Port de Sète sur l’approximation des chiffres cités. En effet les variations sont très importantes » dans sa réponse à l’appel d’offre ? Une annotation bien déconcertante qui laisse présager une activité qui ne serait pas au rendez-vous... et qui vous empêcherait de responsabiliser IGY si c’était le cas, puisque les contrats seront conclus sur la base d’éléments chiffrés déjà mis en doute par IGY lui-même ! Ainsi, même sur des questions technico-financières, aucun élément sérieux, aucune prévision de fonctionnement pour la première année. Le seul chiffre certain est celui relatif à l’engagement d’argent public sur ce projet. Nombreux sont les participants à cette réunion qui ont exprimé cette impression d’un projet mal ficelé, hasardeux, pas sérieux. Ce sentiment se comprend aisément au vu de la très faible information que vous avez communiqué, le manque de transparence, de données et d’études précises. À ce propos, vous trouverez jointe à cette lettre un courrier de demande officielle de documents administratifs relatifs à ce projet, adressée également au président du Port de Sète.

Les enseignements les plus importants que nous retirons de cette réunion restent ceux d’ordre démocratique. Malgré les nombreuses oppositions exprimées, les représentants de la Région ont affirmé qu’il n’est pas possible de repenser le projet ou de le remettre en question. Nous considérons qu’il est inacceptable qu’après une telle opposition des habitants, qui doit amener à reconnaître que ce projet divise, l’avancée du projet continue en toute opacité et sans créer les conditions d’un dialogue. De manière plus générale, pas de réponse apportée à notre demande de participer aux décisions concernant le port qui fait partie intégrante de notre territoire : pas d'être informés, ni seulement consultés, mais avoir un réel pouvoir de décision bien en amont des choix effectués par la Région. La seule réponse des représentants présents étaient : "nous aussi on apprend"... Si la démocratie participative est bien un élément de discours récurrent, les pratiques ne suivent pas, les modes de décision ne se renouvellent pas. Ainsi, nous considérons que vous vous rendez responsables de cette situation de conflit. Nous l'avons dit mercredi dernier, tant que les projets nous serons imposés sans tenir compte des attentes et besoins des habitants, nous n'aurons pas d'autres choix que de nous mobiliser. Ce ne sont pas les outils démocratiques qui manquent pour répondre à ces demandes de participation, des outils simples et efficaces, si vous souhaitez vraiment apprendre, si vous en avez surtout la volonté politique. Il est inacceptable qu’alors que les demandes de participation démocratique se font particulièrement vives, à travers le mouvement des gilets jaunes, les projets continuent à être imposés aux habitants. Les nombreuses frustrations et déceptions que vous avez fait naître ne sont pas à prendre à la légère, particulièrement en cette période.

Espérant que vous aurez à cœur de répondre positivement à cette demande légitime de documents administratifs,

Bien cordialement,

Le Collectif "Une marina : Pour qui? Pour quoi?"

nonmarinasete@gmail.com

Le Collectif "Une marina : Pour qui? Pour quoi?" (01-02-19)     1396 vues

 

FRANCE TELECOM
L'indécapant 1
GRAU DU ROI
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer