ACTUALITES : AGDE - L’EXTRAORDINAIRE AVENTURE IMMOBILIERE DE LA VILLE D’AGDE : Agde ambition 2020”

AGDE - L’EXTRAORDINAIRE AVENTURE IMMOBILIERE DE LA VILLE D’AGDE : Agde ambition 2020”

Jeudi soir la foule s’est pressée au nouveau palais des congrés pour la cérémonie de voeux à la population. Magnifique soirée durant laquelle le maire a commenté un film sur les réalisations en cours et à venir, plus séduisantes les unes que les autres, vendant du rêve à l’assistance conquise par tant de beauté et d’audace, puis enchantée par la prestation au piano d’un jeune virtuose agathois, et par des brochures en papier glacé du plus bel effet, quelques petits fours et on aurait cru au bonheur d’habiter dans une cité si merveilleuse.

 Passé ce moment de vertige, transportés par tant de merveilles, nous nous sommes réveillés à la réalité et avons relevé nombre de  paradoxes et de contradictions.

La première, certainement la plus honteuse, le maire a présenté ses voeux au nom de la majorité municipale, ignorant toutes les Agathoises et tous les Agathois qui n’ont pas voté pour lui, et les élus municipaux qui les représentent. Quand on est maire on l’est pour tous les administrés, c’est une insulte suprême à la démocratie.

Prétendre que l’Etat c’est nous dans un premier temps et expliquer que le Préfet va débloquer 10 millions d’Euros pour notre coeur de ville quand on lui présente 100 millions de travaux à réaliser, il faut bien s’attendre à un couac financier à moment donné, et inutile de dire que c’est la faute de l’Etat qui réduit ses dotations quand on ne peut plus payer. D’ailleurs le contrat de ville correspond prioritairement à la requalification des quartiers dégradés pour assurer des logements décents et maintenir le patrimoine immobilier historique, avant de satisfaire à des projets de restaurants sur les toits, de halles festives, ou de maisons flottantes du futur quartier de la Méditerranée.

Où est le sens des responsabilités d’un maire qui augmente l’abonnement de l’eau de 50 % et de la consommation de 10 %, au prétexte que l’Etat baisserait les dotations. La baisse des dotations de l’agence de l’eau était programmée depuis 2013, et a été reconduite de 2019 à 2022, donc il y avait moyen de connaître les chiffres et d’anticiper le besoin de ressources, de réduire les dépenses. Cette manière de faire met en exergue deux pratiques dangereuses : devoir appliquer de nouvelles augmentations pour équilibrer les budgets à partir de 2019 ?  Présenter des budgets primitifs insincères avec des dotations surestimées correspondant aux années précédentes ?

Enfin, si SUEZ a installé 13 000 points de télérelève, pour économiser l’emploi des agents qui relevaient les compteurs auparavant, pourquoi les usagers agathois devraient-ils payer la note ?

Il est une formule magique  régulièrement utilisée par notre édile dans la tourmente pour rallier les troupes à son panache blanc: “ nous n’avons pas augmenté les impôts depuis 11 ans”. Qui est à même de prouver que sa taxe foncière n’augmente pas  chaque année ?

Plusieurs paramètres sont retenus pour le calcul, les bases cadastrales  revues chaque année,    les abattements  supprimés depuis 2008. Ces éléments sont décidés en commission communale avec les services fiscaux, donc si les taux de fiscalité n’augmentent pas, pour autant les  impôts locaux augmentent bien.

Enfin, venons en aux travaux de la Promenade, prévues dans la brochure de 2014 fer de lance de la précédente campagne électorale. A ce jour toujours rien, pourtant une certaine urgence s’affiche à présent, prétextant qu’il ne faudrait pas laisser filer les subventions de l’Etat, Le 18 janvier dernier la commission d’appel d’offre était convoquée,  dans son discours le maire a annoncé que le 31 janvier cette commission se réunirait pour choisir le projet, et voilà qu’une fois de plus nous ne sommes pas invités bien que siégeant de droit à cette commission. Peut-être qu’en cours de procédure ce marché s’est transformé en appel à projet sous la houlette exclusive de notre maire. Encore une entaille , et pas des moindres, même si notre maire à déclaré qu’il fallait une opposition dans toute démocratie, tout et son contraire.

Corinne SEIWERT - Conseillère municipale et communautaire (29-01-19)     2280 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer