ACTUALITES : MONTPELLIER - Détournement d'argent public à l'université Paul Valéry : suite à la plainte du SCUM, la justice se saisit de l'affaire

MONTPELLIER - Détournement d'argent public à l'université Paul Valéry : suite à la plainte du SCUM, la justice se saisit de l'affaire

La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre de libre expression ouverte pour éditer sous leur responsabilité textes et communiqués de personnes physiques ou morales  étrangères à notre rédaction.

L'INDECAPANT offre ainsi un lieu de réflexion et une vitrine des pensées plurielles de notre département en contribuant a un débat ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction de L'INDECAPANT ou de ses responsables ».

Vous pouvez correspondre à l'auteur en cliquant sur sa signature.  
 


“ Si nous ne croyons pas à la liberté d’expression de ceux que nous méprisons, alors nous n’y croyons pas du tout.” 
Noam Chomsky

 
Détournement d'argent public à l'université Paul Valéry : suite à la plainte du SCUM, la justice se saisit de l'affaire
Ce vendredi 25 janvier 2019, nous apprenons que le procureur de la République de Montpellier a ouvert une enquête préliminaire sur les conditions d’attribution d’un marché de sécurité à l’université de Paul Valéry Montpellier 3.
Pour rappel, le média Médiapart a révélé en décembre dernier que des contrats de sécurité avaient été contractés sans appels d'offres par le président de l'université afin de réprimer les étudiants mobilisés. Ce contrat de plus de 260 000 euros, établi au profit de la société de sécurité APS Sud, proche d'Emmanuel Macron, s'est établit en contournant délibérément la loi.
Le 08 janvier 2019, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), a saisi le procureur général de la République. Nous avons formé une plainte pour favoritisme et détournement d’argent public à l’encontre du président de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, Patrick Gilli le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), a saisi le procureur général de la République. 

Nous avons formé une plainte pour favoritisme et détournement d’argent public à l’encontre du président de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, Patrick Gilli.
Mardi 22 janvier, lors du Conseil d'Administration de l'université Paul Valéry, Patrick Gilli annonçait avoir déposé plainte contre le SCUM pour « dénonciation calomnieuse ». Or, le fait que la justice décide de se saisir de l'affaire démontre la pertinence de notre démarche et met à nu cette grossière tentative d'obstruction.
Nous espérons que l’enquête sur ces agissements ne connaitra pas les mêmes curieuses longueurs que celle concernant l'intrusion d'une milice cagoulé dans la faculté de droit en mars 2018.
 

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier - S.C.U.M
Membre de la CNT - Solidarité Ouvrière

syndicat.scum@live.fr - www.combatuniversitaire.wordpress.com

Facebook Twitter - Youtube


 

NDLR : Présomption d'innocence
La présomption d'innocence est le principe selon lequel toute personne, qui se voit reprocher une infraction, est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement démontrée.
 

 

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier - S.C.U.M (25-01-19)     2221 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer