ACTUALITES : MONTPELLIER - La macronie montpelliéraine est en colère !

MONTPELLIER - La macronie montpelliéraine est en colère !

Les amis de Philippe Saurel sont hors d’eux. C’est à celui qui aura les mots les plus durs !

Mais contre quoi sont-ils si remontés ?

Contre le fait que la France compte 11 millions de chômeurs et précaires ?
Seraient-ils outrés d’avoir appris que chaque année, 15 000 de ces chômeurs meurent prématurément du fait de leur misère sociale ?
Ont-ils été révoltés par le fait que 3 millions d’enfants en France soient dans la pauvreté ?
Ou alors, serait-ce les 620 000 accidents du travail chaque année ?
Hors d’eux en voyant les Benalla, les Cahuzac, les Tapie, les Fillon, les Kholer et autres magouilleurs (la liste est trop longue) s’en sortir en un clin d’œil quand des gilets jaunes sont jetés en prison ?

Vous n’y êtes pas du tout !

Non, face à cela, ces gens-là ne s’énervent pas. Ils expliquent qu’il faut attendre encore un peu, que d’ici quelques années et en votant bien, il arrivera bien un moment où les choses se règleront.

Non, ce qui fait sortir ces gens-là de leur langage policé habituel pour les grandes occasions (inauguration de grande surface, vœux pour la nouvelle année, réceptions en tous genres...), c’est tout autre chose : une députée a, comme citoyenne, manifesté avec les gilets jaunes !

Ils n’en reviennent pas ! Qu’une élue puisse, à titre de citoyenne, manifester aux côtés de ces milliers de jeunes, de travailleurs, de précaires... bref, une élue citoyenne avec la population, révoltée par l’effondrement sociale du pays, voilà qui les fait défaillir. Cela leur renvoie peut être une image fidèle de ce qu’ils sont, finalement. On n’aime jamais regarder en face sa propre veulerie et sa propre médiocrité, elle nous fait honte... elle fait mal, mais on ne sait pas d’où vient la douleur ; d’où ces gesticulations désordonnées, ces coups de poings dans l’air... Hier, c’était la Libre Pensée1 et la campagne BDS2, aujourd’hui Muriel Ressiguier, et demain ?

Dans une ambiance fin de règne, voici donc que certains éructent face au droit de manifester et d’être auprès du peuple. Ceci ne pourra qu’amplifier le ras le bol général.

La Libre Pensée n’a pas de couleur politique, mais elle défendra toujours le droit d’expression et le droit de manifester.

Nous condamnons cette campagne organisée par les amis locaux de la macronie. Défense de la liberté de manifestation, d’expression, contre la loi dite « anti casseur ».

Place au peuple, à ceux qui le servent, au rebut de l’histoire tous les autres ! Ni dieu, ni maître, à bas la calotte et vive la sociale !

Libre Pensée Groupe Universités et Citoyens de Montpellier Fédération Unie Libre Pensée Hérault (14-01-19)     2640 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer