ACTUALITES : OCCITANIE - Redonner du pouvoir d’achat : les élus UEDC proposent une mesure concrète et immédiate

OCCITANIE - Redonner du pouvoir d’achat : les élus UEDC proposent une mesure concrète et immédiate

OCCITANIE - Redonner du pouvoir d’achat : les élus UEDC proposent une mesure concrète et immédiate en proposant d’abaisser le tarif des cartes grises

Pour surmonter la crise qui secoue notre pays depuis plusieurs semaines et qui trouve son origine dans le ras-le-bol du matraquage fiscal, il est indispensable de s’engager sans tarder dans la voie de la baisse des impôts.

Cette responsabilité incombe à l’Etat, mais aussi à la Région qui dispose d’une recette fiscale dont elle fixe elle-même le tarif : la taxe sur les cartes grises qui lui rapporte près de 200 millions € par an.

En 2016, le groupe UEDC avait proposé d’harmoniser cette taxe, sur le nouveau territoire régional, en conservant le tarif le plus bas. Cet amendement avait été rejeté par la majorité socialo-écolo-radico- communiste qui avait fait le choix contraire : augmenter la fiscalité et aligner le nouveau tarif sur celui en vigueur dans l’ex-région Languedoc-Roussillon ; soit une augmentation de 10 € par cheval fiscal au tarif proposé par l’amendement UEDC.

Le vote du budget, cette semaine, est l’occasion pour la Région Occitanie de réparer cette erreur. Lors du débat d’orientations budgétaires en novembre dernier, les élus régionaux de la droite et du centre annonçaient à nouveau leur souhait de revoir à la baisse le tarif de la carte grise.

C’est dans cette perspective que le groupe UEDC, réitérant sa volonté de diminuer la pression fiscale et de redonner du pouvoir d’achat aux habitants de l’Occitanie, a déposé un amendement au projet de budget 2019. L’objectif est de réduire de 7 % le tarif de la taxe sur les cartes grises, financé par une économie de 0,5 % des recettes de fonctionnement de la Région.

A l’heure où la majorité régionale propose un plan bricolé dans l’urgence et conditionne la modulation du tarif des cartes grises à un hypothétique vote du Parlement, Christophe RIVENQ et les élus UEDC apportent une réponse immédiate, concrète et pour tous à la question du pouvoir d’achat.

Groupe UEDC – Union des Elus de la Droite et du Centre du Conseil Régional Occitanie (18-12-18)     1596 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer