ACTUALITES : BEZIERS ( 34 ) JUGEMENT EXPÉDITIF : LA CRÈCHE DE NOËL DE BÉZIERS INTERDITE PAR L’ÉTAT

BEZIERS ( 34 ) JUGEMENT EXPÉDITIF : LA CRÈCHE DE NOËL DE BÉZIERS INTERDITE PAR L’ÉTAT

Le préfet de l'Hérault aura mis moins de 48 heures pour attaquer en justice la crèche de Noël de la mairie de Béziers. C'était sans compter la "célérité" de la justice qui, elle, n'aura pas mis 24 heures pour rendre sa décision : les santons sont interdits dans l'Hôtel de Ville. Gageons que l'an prochain, l’État n'attendra pas décembre pour attaquer la crèche...

Rappelons que le juge des référés avait à se prononcer sur "l'urgence". Mais quelle urgence ? Celle de faire cesser un trouble à l'ordre public en terre cuite symbolisant la Nativité représentent-ils ?

Et puis il y a surtout l'origine de cette incroyable décision qui vient, comme l'an passé, à la suite d'une plainte... du représentant de l’État. Finies les associations hors-sol bien décidées à faire la peau à nos santons ! Non, désormais c'est bien l’État qui fait retirer la crèche. On est alors en droit de s'interroger sur son sens des priorités, alors que notre pays traverse des heures par trop difficiles.

Sur le fond, la Ville de Béziers n'en restera pas là. Car elle sait pouvoir compter sur les dizaines de milliers de visiteurs qui, de toutes origines et de toutes confessions, viennent chaque année admirer notre crèche de Noël.
Les pages noircies des livres d'or rappellent à ses détracteurs que la crèche de Noël est une de nos traditions et que cette tradition emporte toujours l'adhésion de milliers de personnes.

? Quelles menaces des santons

Elle sait pouvoir compter sur d'innombrables Français pour se battre à ses côtés, pour défendre ce qu'ils nous refusent. « Ils », ce sont ceux qui veulent toujours tout interdire, ceux qui luttent contre nos traditions. « Ils », ce sont ceux qui, en réalité, n'aiment ni Béziers, ni la France. Pour la deuxième année de suite, « ils », c'est l’État.

La décision de justice impose donc à la commune de Béziers de retirer sa crèche de la cour d'honneur de son Hôtel de Ville. Dès demain, elle sera déplacée. Pour continuer de l'admirer, nous donnons rendez-vous dès vendredi à tous les Biterrois  sur le parvis de l'Hôtel de Ville où sera installée la traditionnelle crèche de Noël de Béziers.

VILLE DE BÉZIERS (13-12-18)     2330 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer