ACTUALITES : HERAULT ( 34 ) COLLOQUE INTERNATIONAL : 1918 TOURNER LA PAGE ? PIERRESVIVES MONTPELLIER

06-12-18 : HERAULT ( 34 ) COLLOQUE INTERNATIONAL : 1918 TOURNER LA PAGE ? PIERRESVIVES MONTPELLIER

HISTOIRE #CONFÉRENCE                                                                                                              
COLLOQUE INTERNATIONAL : 1918 TOURNER LA PAGE ?

LE THEME

Pour la quatrième fois depuis l’installation des Archives départementales à pierresvives, le Conseil départemental de l’Hérault organise, en collaboration avec des équipes de recherche de l’université, un colloque international. 1918 marque la fin de la Première Guerre mondiale, mais aussi le début de profonds mouvements en Europe et dans le monde, dans de nombreux domaines. Un siècle plus tard, la distance historique permet de prendre mieux conscience, autour de cette date emblématique, de ce qui alors est fin et commencement.

Le colloque souhaite ainsi focaliser l’attention sur un certain nombre de changements dans les domaines économiques, sociaux, politiques, artistiques… et cela dans une perspective internationale.

Le fil rouge des colloques précédents, les manuels scolaires, reste présent, afin de faire apparaître comment l’enseignement répercute (ou non) ces changements, voire les impulse.

A noter, parmi les intervenants la présence de Henry Laurens (à) : Professeur du Collège de France, titulaire de la chaire Histoire contemporaine du monde arabe. Il évoquera  cette guerre qui se poursuit après le 11 novembre 1918 de l’autre côté de la méditerranée sur le front d'Orient, un angle moins connu.

(ß) Le général Irastorza s’interrogera sur la « commémoration ». Sa fonction depuis 4 ans de président du Conseil d’administration de la Mission Centenaire renforce la qualité de sa vision, ce qui lui permettra de tirer un bilan significatif. 

PROGRAMME DU COLLOQUE

Jeudi 6 décembre

9h                                           Accueil

9h30                                     Allocutions officielles

Présentation du colloque par Sylvie Desachy (Directrice des Archives départementales) et Michèle Verdelhan (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Allocution du Général Irastorza, président du Conseil d’administration de la Mission Centenaire. Pourquoi commémorer ?

11h/12h15                           Conférence inaugurale par Henry Laurens (Collège de France) : 1918 et le Proche-Orient

GUERRE-PAIX-EDUCATION

1er temps - Le besoin de paix et l’éducation, sous la présidence de Rainer Riemenschneider (Chercheur associé au Georg Eckert Institut, Braunschweig, Allemagne)

13h45                                   L’Espérance des Jeunes - Visions de la Paix et de la Fraternité Internationale dans les Ecrits et les Examens Scolaires dans l’Empire Britannique (1919-1939), par Sean Lang (Université de Cambridge)

14h15                                   Une réforme totale pour instaurer une école équitable et efficace : l’Université nouvelle des Compagnons (1918), par Bruno Garnier (Université de Corse)

14h45                                    Des enseignants pour la paix : une perspective américaine, par Samy Mesli (Université du Québec à Montréal)

2e temps - La difficile intégration de la guerre dans la mémoire nationale, sous la présidence de

Pierre Barral (Université Paul Valéry Montpellier 3)

15h30                                    Der des Der, commémoration et mémoire scolaire (1918-1925), par Rémi Dalisson (Université de Rouen)

16h                                        Les sépultures militaires comme lieux d’apprentissage : du deuil individuel à la mise en garde contre l’aveuglement patriotique et nationaliste, par Rainer Bendick (Conseiller pédagogique au Service pour l’Entretien des Sépultures Militaires Allemands (SESMA) régionale de Brunswick)

17h                                        Visite des Archives départementales de l’Hérault

19h                                        Le Chant des Coquelicots : un spectacle qui raconte l’épopée intime d’un couple pendant et après la guerre, de et par lesconteurs Karine Mazel-Noury et Pierre Deschamps.

Vendredi 7 décembre

EVOLUTION ET REVOLUTION DANS L’APRES GRANDE GUERRE : L’EDUCATION EN PREMIERE LIGNE

Sous la présidence de Christian Amalvi (Université Paul Valéry Montpellier 3)

1er temps - Mémoire de la guerre et manuels scolaires

9h                                          L’après Première Guerre mondiale et les manuels scolaires en usage en Algérie, par Hassan Remaoun (Université d’Oran, Crasc)

9h30                                      Les traces de la Grande Guerre dans la production des manuels scolaires d’histoire en France à l’école élémentaire, par Benoît Falaize (Chercheur/Correspondant au Centre d’Histoire de Sciences Po)

2e temps - Des tournants dans l’éducation

10h30                                   Les manuels scolaires français de géographie après 1918 à la poursuite d’un monde qui change, par Jean-Pierre Chevalier (Université Cergy Pontoise)

11h                                        Les langues de France au sortir de la Première Guerre mondiale, par Philippe Martel (Université Paul Valéry

Montpellier 3)

11h30                                   De Montauban à Montpellier, le transfert de la Faculté de théologie protestante en 1919, par Gilles Vidal (Faculté de Théologie de Montpellier)

ÉVOLUTIONS ET RÉVOLUTIONS DANS L’APRÈS GRANDE GUERRE. PAYS, ARTS ET IDÉES EN MOUVEMENTS

Sous la présidence de Rémy Pech (Université Toulouse 2 Jean Jaurès)

14h                                        L’Internationale communiste et la mondialisation révolutionnaire : origines et émergence, par Serge Wolikow (Université de Bourgogne)

14h30                                   La sortie de guerre dans le Gard, l’émergence de nouveaux défis, par Raymond Huard (Université Paul Valéry Montpellier 3)

15h                                        Le Dr Louis Perrier, défenseur des sciences « exactes », aux prises avec les conflits épistémologiques du XXème siècle, par Gérard Pithon (Université Paul Valéry Montpellier 3)

15h30                                   Stéréotypes sur l’Allemagne et les Allemands présents dans l’Illustration des années 1914-1919, par Maurice Godé (Université Paul Valéry Montpellier 3)

16h15                                   Tourner la page dans le cinéma français de fiction (1918-1924) ?, par François Amy de La Bretèque (Université Paul Valéry Montpellier 3)

Conclusion par Michèle Verdelhan et Pierre Boutan (Université Paul Valéry Montpellier 3).

A propos : Bien que le territoire héraultais ne connût pas la guerre de 1914 à 1918 comme champ de bataille, il n’en fut pas moins mobilisé. En effet dans cette première conflagration mondiale, 14 000 hommes ont perdu la vie rien que pour l’Hérault. Département de l’arrière, il a participé à l’effort de guerre qui a bouleversé le quotidien de chacun. De 1914 à 1918, des parcours individuels s’esquissent devant la mobilisation, le rationnement, l’arrivée de prisonniers, les nouvelles du front. C’est pourquoi depuis 2014, le Département s’est investi dans cette commémoration, tant il nous appartient d’entretenir la mémoire de notre territoire et de ses hommes.

Pour plus d’information le Dossier de presse « Le Département Hérault commémore le Centenaire de la Grande Guerre 14-18 Mémoire héraultaise  est joint.

 

DEPARTEMENT DE L'HERAULT (03-12-18)     766 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer