ACTUALITES : SETE ( 34 ) - Réaction de François Commeinhes au décès d’Antoine de Rinaldo

SETE ( 34 ) - Réaction de François Commeinhes au décès d’Antoine de Rinaldo

Réaction de François Commeinhes au décès d’Antoine de Rinaldo

« Quand on m’a annoncé qu’Antoine de Rinaldo n’était pas comme chaque jour ce matin à 8h à son bureau de Sète agglopôle Méditerranée, sans avoir prévenu, j’ai eu un mauvais pressentiment qui vient de se confirmer avec l’annonce de sa disparition soudaine, à son domicile. La peine qui me saisit est aussi immense que les souvenirs qui se bousculent de moments forts vécus à ses côtés depuis que je l’ai rencontré lors de notre campagne victorieuse de 2001 aux municipales de Sète dont il fut l’une des chevilles ouvrières. Antoine est, ou étais puisqu’il faut se résoudre à évoquer sa mémoire au passé, de ces hommes comme on en rencontre peu au cours d’une existence d’homme public et d’homme tout court. Ses valeurs de rigueur, d’intégrité, de fidélité, de courage, de sérieux, et bien d’autres qualités étaient reconnues et admirées de tous. Nous gardons en mémoire la devise qu’il n’avait de cesse de rappeler comme le moteur de son engagement d’élu qui était de « Servir sans se servir », hérité du général de Gaulle, figure adorée dont le portrait n’a jamais quitté le bureau d’Antoine. Le vouvoiement que nous avons toujours utilisé était le signe de l’infini respect que nous nous portions. L’indéfectible confiance que je plaçais dans Antoine, dans son abnégation, dans son sens de l’intérêt général était à la mesure du travail qu’il a accompli pour redresser nos finances municipales ou se livrer au délicat exercice de la préparation budgétaire sans quoi aucune action publique n’est efficace. Beaucoup de collègues élus m’enviaient d’avoir à mes côtés un premier adjoint puis premier vice-président qui avaient une connaissance aussi parfaite des dossiers, du terrain et des hommes, qui aura été jusqu’à son dernier jour un véritable bourreau de travail qui force le respect et l’admiration. J’ai du mal à accepter l’idée qu’une réunion, un meeting ou une commémoration puisse avoir lieu sans lui.

Bien que très éprouvé par la disparition de son épouse adorée, qu’il avait accompagnée dans la maladie avec un courage admirable, il avait continué à se dédier corps et âme à la bonne marche de nos collectivités, en y consacrant des journées de 12 heures et bien plus, étant de toutes les réunions, conseils, rendez-vous stratégiques dont l’objet dépassait de loin son importante délégation aux finances et relations extérieures. Son investissement au sein de l’agglomération, comme pour la ville de Sète où il fut mon fidèle premier adjoint durant 10 années, faisait de lui un véritable pilier sur lequel pouvaient s’appuyer en toute confiance les collectivités qu’il avait tant servi qu’il en était devenu un véritable symbole.

Avec une infinie douleur, au nom de tout le conseil municipal de Sète et des élus de Sète agglopôle Méditerranée, j’adresse toutes mes pensées à sa famille et à ses proches. Sa figure restera éternelle et sa mémoire ne nous quittera jamais. »

 

SETE ( 34 ) - Réaction de François Commeinhes au décès d’Antoine de Rinaldo

François COMMEINHES - Maire de SÈTE (08-10-18)     966 vues

 

L'indécapant 1
L'indécapant 2
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer