ACTUALITES : MONTPELLIER : Cirque Gruss le 2 sept : L'alliance éthique contre l’exploitation animale dans les cirques

MONTPELLIER : Cirque Gruss le 2 sept : L'alliance éthique contre l’exploitation animale dans les cirques

Le dimanche 2 septembre, le Cirque Gruss installe son chapiteau au Zénith de Montpellier.


Mais sous les paillettes se cache l'esclavage et l’asservissement de nombreux animaux. Toute l’année, ils sont enfermés dans des cages à sillonner les routes, et ces conditions ne respectent pas leurs besoins physiques et psychologiques (Article L214-1 du code rural : Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce). Il est évident qu’un éléphant dans son camion ou qu’un tigre dans sa cage ne bénéficie pas des conditions de vie compatibles avec son espèce. Aussi, les animaux sont soumis, souvent violement, pour leur dressage et restent prisonniers à vie dans des cages ou petits enclos.

Leur utilisation sur la piste est obsolète et ne correspond plus à ce qu’attend la majorité du public. En effet, selon un sondage du début de cette année réalisé par l’IFOP, 67% des françai.se.s sont opposé.e.s à l'utilisation des animaux dans les cirques.

Pour dénoncer la captivité et la violence dont sont victimes ces animaux, des citoyen.ne.s viendront dimanche 2 septembre sur le rond point du Zénith à 13h30 prôner les cirques contemporains SANS animaux, et dénoncer les pratiques inacceptables des cirques. 

Cette année, le maire de Montpellier a déclaré lors de ces vœux qu’en 2019, les cirques avec animaux sauvages seront interdits dans sa ville. Nous soutenons cette initiative et rappelons aux spectateurs les conditions de détention des animaux pour ne plus qu’ils se fassent dupées par les artifices de la piste.
André-Joseph Bouglione, ancien dompteur de renom a lui-même arrêté l’exploitation des animaux dans son cirque et dénonce aujourd’hui la violence des pratiques en déclarant : « C’est par amour des animaux et par respect du public que j’ai arrêté. »

Nous demandons au Cirque Arlette Gruss de faire de même et de proposer des spectacles éthiques et fascinant, sans violence ni captivité.

ALLIANCE ETHIQUE (29-08-18)

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer