ACTUALITES : MONTPELLIER ( 34 ) Une gare fantôme : 8 trains seulement par jour, pas d'inauguration...

 

MONTPELLIER ( 34 ) Une gare fantôme : 8 trains seulement par jour, pas d'inauguration...

Vous pouvez retrouver dans cette rubrique " LA PRESSE EN PARLE  "  les événements et les actualités concernant la vie régionale relayés et accessibles sur les pages les médias locaux ou nationaux.

RMC et BFM TV évoque le sujet de la gare de MONTPELLIER avec un reportage édifiant a lire sur leur site


L'imbroglio à 135 millions d'euros de la gare Montpellier-Sud de France
 

Une gare destinée à désengorger la gare Saint-Roch du centre de Montpellier a été ouverte le 7 juillet dernier. Mais trop loin du centre-ville, non-desservie par les transports en commun, chère et peu utilisée, elle ne fait pas l'unanimité.

La seconde gare TGV de Montpellier est un objet de polémique et de multiples recours depuis les débuts du projet. Elle a enfin accueilli le 7 juillet ses premiers trains de voyageurs après des travaux chiffrés à 135 millions d'euros. La nouvelle infrastructure, coincée entre deux autoroutes à la périphérie sud de Montpellier pose un gros problème d’accès.

Elle n’est en effet pas desservie par le tramway pour l'instant. D’autant que la “navette” vers le centre-ville est payante, et n’amène que jusqu’à l’Odysseum, à 10 arrêts de tram de la gare du centre-ville: Saint-Roch. L’idée était de gagner du temps sur un voyage Paris-Montpellier avec 20 minutes de moins. Mais il faut environ 40 minutes pour rejoindre le centre-ville.

8 trains seulement par jour, pas d'inauguration...
 
Cette nouvelle gare destinée à désengorger l’autre, ne verra passer, d'ici la construction d'une seconde gare TGV à Nîmes/Manduel prévue au mieux fin 2019, que huit trains par jour. A terme, la SNCF prévoit 28 trains de voyageurs par jour.

La seconde gare TGV montpelliéraine est aussi au coeur d'un des nombreux conflits opposant le maire et président de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel (DVG, soutien d'Emmanuel Macron), et la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga, qui a gelé le financement régional depuis 2016.

La gare n'a même pas encore été inaugurée. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, devait initialement venir couper le ruban le 5 juillet mais a annulé sa venue, officiellement pour des "problèmes d'agenda". Elle s'est rendue à Montpellier ce jeudi 23 août sans évoquer publiquement ce dossier épineux.

LA PRESSE EN PARLE BFM TV RMC (25-08-18)     8041 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer