ACTUALITES : MONTPELLIER - EELV - Sauvons les TGV à la gare Saint-Roch

 

MONTPELLIER - EELV - Sauvons les TGV à la gare Saint-Roch

Les écologistes interpellent Elisabeth Borne, ministre des transports, à l’occasion de sa visite à Montpellier ce jeudi 23 août.

Il seront présents devant la gare St Roch pour déployer une banderole ce jeudi 23 août à 12h30
Rdv entrée rue du Pont de Sète


Madame la Ministre des Transports,

La nouvelle gare de Montpellier Sud de France, mise en service le 7 juillet, accueille aujourd’hui à peine 8 trains par jour. A terme, avec la mise en service de la nouvelle gare de Nîmes Manduel, la SNCF compte y faire circuler une trentaine de trains. Ce niveau de trafic reste très insuffisant pour permettre la rentabilité d’une gare qui a coûté plus de 135 millions d’euros. Et cette rentabilité ne sera jamais atteinte sans la ligne nouvelle Montpellier Perpignan dont la réalisation est reportée aux calendes grecques, faute de financements.

Pour limiter le fiasco financier de la gare nouvelle Montpellier Sud de France, la SNCF envisage d’y basculer une partie des TGV qui desservent actuellement le centre de Montpellier en gare Saint-Roch.

Pour les écologistes, supprimer des TGV en gare Saint-Roch est inacceptable !

La gare de Montpellier Saint-Roch est desservie par 4 lignes de tramway. Située à 300 mètres de la place de la Comédie, elle permet un accès direct à pied ou à vélo à l’ensemble du centre-ville. C’est un exemple en Europe en terme d’intermodalité.

Pour les Montpelliérains, la gare Saint-Roch offre un accès au TGV à la fois simple, rapide et écologique.

Les obliger à prendre le TGV à la nouvelle gare Sud de France, située à 6 km de la place de la Comédie, c’est les contraindre à perdre 30 à 45 minutes pour accéder au TGV, c’est aussi les inciter, de facto, à prendre la voiture pour aller prendre le TGV. A l’heure où toutes les politiques publiques visent à réduire l’usage de la voiture en ville, il y a là un anachronisme aberrant.

C’est pourquoi, les écologistes vous demandent, Madame la Ministre, de rassurer les Montpelliérains et de leur garantir que le nombre de TGV actuellement accueillis en gare Saint-Roch ne sera pas diminué à l’avenir.

Les erreurs du passé qui conduisent aujourd’hui au fiasco de la nouvelle gare Sud de France ne peuvent, en aucun cas, justifier demain une réduction de l’offre TGV en gare Saint-Roch et une dégradation de l’accès au TGV pour les Montpelliérains.

Nous ne doutons pas de votre engagement en faveur des mobilités durables et vous remercions par avance pour votre implication dans ce dossier crucial pour les Montpelliérains.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos respectueuses et sincères salutations.

Christian Dupraz, conseiller régional, vice-président de la commission transports de la région Occitanie
Coralie Mantion, Bruno Paternot, secrétaires Europe Ecologie – les Verts Montpellier
Manu Reynaud, porte-parole

Europe Ecologie – Les Verts Montpellier (23-08-18)     5696 vues

 

L'indécapant 1
Envoyer par E-mail

 

 

Retour

Imprimer